Culture

Retour

 06/01/14

 

Salle Ibn Khaldoun

Les Abranis pour célébrer Yennayer

La salle Ibn Khaldoun vibrera vendredi sous les rythmes de la musique kabyle. Il s’agit d’un concert animé par le fameux groupe d’expression amazighe, les Abranis. Cette soirée, organisée par l’établissement Arts et culture de la wilaya d’Alger, s’inscrit dans le cadre de la célébration du nouvel an amazigh, Yennayer. Le spectacle sera une occasion pour revisiter les meilleures chansons des Abranis, en passant des moments de joie, de chant et de danse. *Par Abla Selles Aux côtés des célébrations traditionnelles en famille ou dans les communautés de voisinage, l’établissement Arts et culture de la wilaya d’Alger propose une soirée artistique sous les rythmes de la musique kabyle. Il s’agit d’un spectacle musical qui sera animé vendredi soir par le fameux groupe d’expression kabyle, les Abranis. Prévue à la salle Ibn Khaldoun, cette soirée artistique sera une occasion pour écouter les meilleures chansons du groupe, passer des moments de joie et danser sous les rythmes de cette musique. Les Abranis est un groupe de rock algérien originaire de kabylie fondé en 1967 et qui connut un grand succès en Algérie mais également en France, notamment dans les années 70 et 80. Le groupe a été créé en 1967 par Karim Abranis, chanteur bassiste. C’est en 1973 qu’il concrétisa avec ses amis Samir Chabane batteur, Madi Mahdi guitariste et Shamy el Baz organiste. En 1975, après une tournée en Algérie, le groupe se scinda en deux. Samir Chabane (le batteur) et Madi Mahdi (le guitariste) fondent alors un autre groupe, Syphax. Et c’est en 1980 qu’Arezki Barroudi, le batteur, et Hachemi Bellali, le bassiste, rejoignent le groupe Abranis pour remplacer Samir et Mahdi. Karim, qui était alors au chant et à la basse, dut se mettre à la guitare. Plus tard en 1983, le Français Yannick Guillo (guitariste) rejoint le groupe. Apres la mort du regrettable Shamy el Baz, le groupe est repris en main par l’auteur compositeur principal du groupe, en l’occurrence Karim Branis, de son nom Sid Mohand Tahar. Alors que le groupe ne s’était pas produit depuis 1983, les Abranis, précurseur du genre rock-pop en Algérie, font un retour triomphal en 2007 dans l’émission «Ighw zif a yid» (Retiens la nuit) avant de lancer en juin 2008 une nouvelle grande tournée dans le pays qui fut un vrai triomphe. Les Abranis sont aussi connus par les chansons «Linda», «Wali Kan», «Tizizwa» ou encore «Avehri» qui ont eu un grand succès. Aujourd’hui, les Abranis sont connus dans plusieurs pays du monde avec un style musical qui leur est propre.

A.S.

Haut

 

Copyright 2003-2011 Le Jour d'Algérie.