Région

Retour

 09/01/14

 

Concours national du quartier le plus propre

Premier prix pour la cité des 408 logements de Boumerdès

Ce quartier est talonné respectivement par la cité Bechiche Zine Eddine de Souk Ahras, Derouiche Abdelkader de Tiaret, Tafilat de Beni Izguen à Ghardaïa, 1er-Novembre d’Adrar et le quartier El Wourod à Raïs Hamidou relevant de la commune d’Alger. Le quartier des 408 logements de l’ex-Rocher noir, aujourd’hui Boumerdès remporte le prix du meilleur et plus propre du pays, a indiqué le commissaire de police Fatah El Bez Fateh, chef de service de la sécurité publique de la wilaya de Boumerdès, en marge d’un point de presse qu’il a organisé à la maison de l’environnement de Boumerdès. Il a précisé que ce dernier est talonné respectivement par le quartier Bechiche Zine Eddine de Souk Ahras, Derouiche Abdelkader de Tiaret, Tafilat de Beni Izguen à Ghardaïa, 1er Novembre d’Adrar et le quartier El Wourod  à Raïs Hamidou relevant de la commune d’Alger. Au cours de ce point de presse, l’officier supérieur de la Sûreté nationale a rappelé les modalités de participation au concours du quartier le plus propre, initié par la Direction générale de la Sûreté nationale et le ministère de l’Environnement, et les critères pour déterminer les vainqueurs. Dans ce contexte, il a indiqué que chaque daïra présente trois quartiers  pour une éventuelle sélection au niveau de la wilaya et le vainqueur de chaque wilaya, déterminé, par une commission de wilaya présidé par le chef de sûreté, pour participer au concours national. Le conférencier a indiqué qu’au niveau de la wilaya, le quartier AADL de Zemmouri avec 28 points se classe à la 2e position suivi du quartier des 800 logements de Boumerdès avec 26 points.

Sraouia Lazhar, le président de l’association caritative

«Rocher Noir-Piaza», a indiqué que le mérite revient aux adhérents de l’association, des habitants du quartier et aux autorités locales de la municipalité et de la Conservation des forêts qui n’ont ménagé aucun effort pour soutenir les opérations de volontariat organisées tout au long de l’année.

Même les familles se sont associées au mouvement offrant des repas aux volontaires. Notre interlocuteur n’a pas manqué de rendre hommage à son défunt frère Sraoui Lazhar fondateur de l’association «Rocher noir-Piaza». Lequel tout au long de son existence a instauré un climat de solidarité entre les habitants,  lutter contre la drogue et la délinquance et préserver le quartier de tous les maux sociaux, témoigne-t-il.

Par A.Kichni

Haut

 

Souk Ahras

Opération de  plantation d’oliviers

Un programme de plantation de 2 600 hectares de plants d’oliviers vient d’être lancé dans la wilaya de Souk Ahras, a-t-on appris mardi auprès de la direction des services agricoles (DSA).   Inscrite au titre du programme quinquennal 2010-2014, visant la plantation de 10 000 hectares d’oliviers, cette action, engagée avec la collaboration de la Conservation des forêts et dans le cadre d’un partenariat algéro-belge, a déjà touché une superficie de 300 hectares, a précisé Rachid Rehamnia, chef du service de l’organisation de la production et du soutien technique à la DSA.  Le programme qui vient d’être lancé sur 2 600 hectares touchera, selon le même responsable, les communes de Heddada, d’Ouled Moumene, de Sidi Fredj, de Khedara, d’Oued Keberit et d’Ain Zana qui concentrent 90 % de la surface réservée à l’oléiculture, selon la même source.    Le verger oléicole de la wilaya de Souk Ahras occupe une superficie globale de 4 600 hectares dont 3 000 sont entrés en production à l’aube de la dernière campagne, permettant la réalisation d’une production de 63 000 quintaux dont

59 000 quintaux destinés à la transformation, a rappelé M. Rahamnia. Dans l’optique de développer et de diversifier la production d’olives dans cette wilaya, trois nouvelles pépinières seront réalisées dans les communes d’Ouled Idriss, de M’daourouch et de Zaârouria, a ajouté le même responsable avant de souligner que des efforts sont actuellement consentis pour la valorisation et l’amélioration de l’activité et des productions oléicoles à Souk Ahras, une région réputée pour la qualité de ses olives depuis l’époque romaine. De nombreuses huileries ont été découvertes sur les sites archéologiques de Madaure, de Khemissa d’Ouled Moumene et de Taoura, a indiqué dans ce contexte Mohamed-Yazid Djembli, président de la chambre locale de l’agriculture.

Lotfi B.

Haut

 

Copyright 2003-2011 Le Jour d'Algérie.