Accueil

10/01/2016
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 


Théâtre régional de Constantine
La pièce «Ouchkourou sahibet el mindil» séduit les enfants

  Partisans et opposants sortent leurs arguments. Les enfants qui ont assisté à ce spectacle ont passé d’agréables moments surtout que la pièce théâtrale présente une série de situations touchantes mettant en avant des valeurs morales et des qualités humaines telles que la sincérité, l’entraide, l’amitié et la justice
Par Abla Selles

La pièce théâtrale «Ouchkourou sahibet el mindil» (Remerciez la dame au mouchoir) montée par la coopérative  des arts de Biskra, présentée vendredi sur les planches du théâtre régional de Constantine (TRC) a séduit les enfants.
Mise en scène par H’mida Khider, sur un texte d’Ilhem Mahfouf, la scène s’ouvre sur Soheib et Chouaïb, dont les rôles ont été confiés à Abdelkader Hadi et Fares Zekri, deux amis qui décident de monter un commerce ensemble.
Le commerce rapporte et les affaires vont  bien et  les deux amis rivalisent d’efficacité pour réussir leur business et solidifier leur position sur le marché.
Dans un moment de faiblesse, Soheib, égoïste avec une insatiable avidité chasse son ami Chouaïb du commerce et décide d’accaparer tous leurs biens.
Chouaïb demande l’arbitrage du hakem (gouverneur) de la ville et celui-ci lance un appel à témoin. C’est alors que la dame au mouchoir apparait et certifie que le florissant commerce appartient à Soheib et Chouaïb.
La dame, campée par Nour El Houda Daoud présente au hakem un mouchoir dans lequel Soheib et Chouaïb avaient scellé un accord pour monter le commerce.
Soutenus  par un décor plein de lumières et de couleurs, les six  comédiens à la diction claire, et l’énergie débordante, présentent  une série de situations touchantes mettant en avant des valeurs morales et des qualités humaines telles que la sincérité, l’entraide, l’amitié et la justice.
Après le spectacle, le metteur en scène a précisé à la presse que la coopérative  des arts de Biskra créée en 2013 est composée notamment des universitaires en art dramatique et audiovisuel de l’université de Biskra.
Il a ajouté que la coopérative des arts de Biskra, un ensemble d’artistes, d’écrivains et de scénaristes de la ville œuvrant à promouvoir la culture du théâtre, mise beaucoup sur la formation à travers les ateliers d’apprentissage organisés périodiquement.
Ces activités connaissent une grande affluence du public qui se montre très intéressé.
Inscrite dans le cadre des activités du département Théâtre de la manifestation éConstantine capitale 2015 de la culture arabeé, la pièce «Ouchkourou sahibet el mindil» sera présentée  à Alger et Biskra, a-t-on noté.
Les enfants de ces villes pourront assister à ce spectacle qui est porteur de valeurs humaines d’une façon fluide.
A.S.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Projets d’infrastructures culturelles
Un programme ambitieux en attente de réalisation

 La disposition suffisante d’infrastructures est l’une des conditions essentielles du développement culturel et un indicateur précieux de son niveau. Pour cela, le ministère de la Culture a annoncé deux schémas directeurs adoptés pour l’horizon 2025 et dont «l’un des objectifs est de faire émerger de nouveaux acteurs économiques dans le domaine culturel». Le premier schéma directeur qui concerne les biens, services et grands équipements culturels comprend le livre et la lecture publique, le cinéma et l’audiovisuel, les arts du spectacle et des arts vivants. Le second, relatif aux zones archéologiques et historiques, vise à protéger et valoriser le patrimoine culturel tout en l’établissant comme un vecteur du développement durable des territoires à partir de la création de pôles d’économie du patrimoine (PEP).
S’agissant du premier schéma directeur, on peut noter que l’objectif retenu en matière de lecture publique vise à créer 1 152 bibliothèques, cet objectif relevant à la fois du ministère de la Culture et du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales dont dépendent les bibliothèques communales. Dans cette démarche, le ministère de la Culture s’est vu chargé de la construction de 639 bibliothèques. Ce programme a connu une grande avancée et l’on peut relever notamment la création de 42 bibliothèques principales de lecture publique dotées de 44 annexes avec, en appoint, la mise en service de 48 bibliobus destinés aux zones isolées. Par ailleurs, parallèlement à la création du Centre national du livre, l’Enag (Entreprise nationale des arts graphiques) qui développe une importante activité d’impression mais également d’édition et de distribution, a été rattachée au ministère de la Culture.
Pour le cinéma, l’action a consisté à récupérer, réhabiliter et équiper 120 salles de spectacles tandis que le ministère œuvre pour l’adoption de mesures fiscales incitatives pour la réalisation de salles multiplex par des investisseurs privés nationaux et étrangers. L’effort s’est porté également sur la restructuration des établissements en charge du cinéma : le Centre national de la cinématographie, le Centre national du cinéma et de l’audiovisuel et, enfin, le Centre algérien du développement du cinéma.
Le schéma directeur inclut également la création d’une Cité du cinéma. Le ministère souhaite récupérer le maximum de salles du parc national (342) et notamment les 258 détenues par les APC dont 3 seulement sont actuellement fonctionnelles.
Dans le domaine des arts du spectacle et des arts vivants (musique, théâtre, danse...), le programme ambitieux de développement adopté prévoyait à terme la création d’une salle de 700 à 800 places dans chaque chef-lieu de wilaya et d’une salle de 400 à 500 places dans chaque chef-lieu de daïra.
Vingt salles sont actuellement en cours de réalisation. Les études de réalisation de grandes salles de spectacles sont en cours pour les villes de Mostaganem, Sidi Bel- Abbès, Ouled Fayet (périphérie d’Alger), Sétif, Tizi Ou zou et Batna.
L.B.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


F«Exposition artisanale» à Kouba
Des créations féminines mises en valeur
 Les amoureux des objets artisanaux sont en rendez-vous à partir de samedi prochain avec une exposition d’œuvres artistiques de haut niveau. Il s’agit d’une exposition d’objets d’artisanat faits main qui se tiendra samedi 16 janvier à l’initiative de divers artistes.
Cette «exposition artisanale féminine», qui se tiendra à Kouba, se place sous le signe du
«100% handmade et DZ». Des objets de notre patrimoine materiel tel que des bijoux, accessoires, tableaux mais également gourmandises seront au menu des présents.
C’est au 117, rue Mohamed Saidoune, Ben Omar (Kouba), à quelques mètres de la station de métro Hey El Badr (ex-Lotissement Michel), que se tiendra la manifestation samedi prochain, à partir de 9h du matin. R.C.

Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                              Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png