Retour a la page d'accueil

   

POINT chauds Par Fouzia Mahmoudi 10/01/2016

Prédominance

Si le Front National a manqué lors des dernières élections régionales sa chance d’avoir enfin d’importantes responsabilités en s’emparant d’une ou de plusieurs régions à gérer, le parti de Marine Le Pen reste malgré tout encore très bien placé pour les prochaines élections présidentielles d’avril 2017. Surtout, si l’on observe plus attentivement les populations les plus à même de voter pour le FN. En effet, une enquête du Cevipof, le centre de recherches politiques de Sciences Po, réalisée avant le premier tour des régionales de 2015, révèle que 51,5 % des policiers et militaires interrogés prévoyaient de déposer un bulletin de vote Front national dans les urnes. En 2012, pour la présidentielle, ils étaient seulement 30%. Plus globalement, la profonde implantation du parti de Marine Le Pen se confirme au sein des trois fonctions publiques : État, territorial et hospitalière. Aucune catégorie de fonctionnaires n'est épargnée. Chez les enseignants, le FN atteint presque 10 % des intentions de vote, contre 5 à 6 % en 2012. Dans les rangs des fonctionnaires de santé, les intentions de vote pour l'extrême droite sont en hausse de 5 points. Pour autant, le vote socialiste ne se désintègre pas chez les fonctionnaires pour le moment. Les intentions de vote pour les listes PS stagnent, passant de 36 % en 2012 à 34 % en décembre 2015. Ce sont en fait le Front de gauche et l'ensemble de l'extrême gauche qui sont fortement impactés par la percée du Front national (de
15 % d'intention de vote en 2012 à 7 % en 2015). Selon l'auteur de l'étude, le chercheur du CNRS Luc Rouban, un des éléments d'explication se trouve dans «l'évolution de l'offre politique du FN, qui défend désormais les services publics». Dans sa conclusion, il ajoute : «l'implantation du vote FN (...) met au jour un trouble profond chez les gardiens de la République qui doivent tout assumer, de la crise économique à la barbarie terroriste», notamment chez les catégories de citoyens les plus modestes qui «n'attendent plus grand-chose des projets de réforme, qu'ils soient portés par la gauche ou bien par la droite». Reste à savoir si cette impressionnante évolution aura un véritable impact sur le vote global pour le FN en 2017 ou si comme pour les régionales une mobilisation contre le parti frontiste suffira à doucher ses espoirs de victoire.
F. M

 
 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                                                                     © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                                                          Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png