Accueil

11/01/2016
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 


Célébration du nouvel an amazigh
Plusieurs activités culturelles pour célébrer «Yennayer»

  La célébration du nouvel an amazigh
«Yennayer» est une occasion pour revenir sur la valeur identitaire, culturelle et historique de cette fête. Le coup d’envoi de la célébration de cette fête a été donné samedi soir par le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. Cette cérémonie organisée au Palais de la culture Moufdi-Zakaria était le point de départ d’une caravane qui sillonnera plusieurs villes du pays.
Par Abla Selles

Le coup d’envoi de la célébration du nouvel an amazigh «Yennayer» a été donné samedi soir par le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. Cette cérémonie qui a eu lieu au Palais de la culture Moufdi-Zakaria d’Alger était l’occasion pour revenir sur la valeur de cette fête. Pour sa part, le ministre de la Culture a confirmé «la disposition de son département à soutenir tout projet devant servir la culture amazighe qui est l’une des composantes de l’identité nationale», soulignant que «ce soutien touchera le cinéma, le livre et les arts». Le ministre de la Culture a précisé dans ce sens que «l’identité algérienne est consolidée par la promotion de tamazight langue nationale et officielle, prévu dans l’avant-projet de révision de la Constitution devant être présenté prochainement au Parlement».
Les festivités qui se poursuivront jusqu’au 12 janvier, comprennent un petit salon du livre, une exposition d’artisanat, des stands dédiés à l’apprentissage de la calligraphie Tifinagh, des conférences et des rencontres sur la poésie amazighe, programmés à Alger. D’ailleurs, depuis hier, des caravanes culturelles en partance d’Alger feront escale à Tizi Ouzou, Mila, Guelma, Bouira, Béjaïa, Oran, Bordj Bou Arréridj, Sétif, Relizane, Ain Defla, Sidi Bel-Abbès, Tlemcen et Jijel.
Par ailleurs, afin de donner à «Yennayer» sa dimension culturelle, historique et identitaire, un symposium sur le nouvel an amazigh se tiendra le 20 février prochain à Oran pour étudier l’opportunité du classement national de cette fête. Le secrétaire général du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA) Si El Hachemi Assad a convié la communauté scientifique à travailler sur le dossier de classement de cette fête célébrée dans tous les pays d’Afrique du Nord. Il a également indiqué que le Hca disposait d’une banque de données conséquente (recherches et documents audiovisuels) liées aux festivités et aux différents rituels entrant dans la célébration du nouvel an amazigh.
Avec le concours des anthropologues du Centre de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (Cnrpah) et le Centre de recherches en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) d’Oran, le Hca ambitionne d’élaborer un dossier scientifique en vue du classement de Yennayer au patrimoine immatériel de l’Algérie.
L’idée du classement du nouvel an amazigh à la liste représentative du patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco reste une piste de réflexion lancée en 2015 par le Hca et qui nécessite l’intervention des anthropologues, des centres de recherches et des ministères de la Culture et de l’Education nationale, a-t-il expliqué dans la foulée. Un classement de l’Unesco serait d’autant plus envisageable que la célébration de Yennayar est commune à plusieurs pays, dit-il.
A.S.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


«Yennayer à travers l’histoire» à Tissemsilt
Un programme culturel varié proposé au public


 La maison de la culture Mouloud Kacim- Nait Belkacem de Tissemsilt a abrité, samedi, plusieurs activités culturelles dans le cadre de la 3e édition de la manifestation «Yennayer à travers l’histoire», à l’occasion de la célébration du nouvel an amazigh.
Initiée par l’association «Hawae El Wanchariss» de promotion de la femme en collaboration avec la direction de la culture, cette manifestation a été marquée par des spectacles folkloriques de la troupe locale «Ouled Sidi El Houari» dans une ambiance festive sur des airs de sons et de salves de baroud.
Des expositions de plats culinaires et de produits d’artisanat ont été organisées avec la participation de femmes artisanes des wilayas de Biskra, Tissemsilt, Médéa, Ain Defla, Tizi Ouzou et Skikda.
Un concours d’art culinaire a été également organisé pour célébrer le nouvel an amazigh avec la participation de représentantes de 18 wilayas. La première place a été remportée par l’association «El Amel» de promotion de la femme et de l’enfance de la wilaya de Blida.
Cet évènement culturel constitue une occasion pour l’archéologue de l’université de Tiaret, Lebib Hadj, de présenter une conférence sur l’histoire de Yennayer en Algérie. Une autre sur les plats traditionnels du terroir sera animée par Mme Abdelkrim Souad de la radio de Tissemsilt.
Le public a profité aussi d’une soirée artistique animée par la troupe «El Hilal» de chant bédouin de la wilaya de Khenchela, deux associations culturelles de danse populaire de Béjaïa et l’association «El Amel» de poésie populaire d’El Bayadh. Une troupe de l’association culturelle et artistique de Gouraya de Béjaïa, pour sa part, a présenté une représentation théâtrale.
La célébration de Yennayer à Tissemsilt se distingue par des réunions familiales autour des plats de couscous, de «Cherchem» et de friandises et fruits secs. Les intérieurs des maisons se garnissent de bougies et de chandelles. F.H.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Festival du théâtre arabe au Koweït
Le TR Batna représente l’Algérie
 Le théâtre régional de Batna (TRB) représentera l’Algérie avec sa pièce «Zid N’zidek» à la 8e édition du festival du théâtre arabe qui aura lieu au Koweït du 10 au 16 janvier, a indiqué samedi sa directrice, M’barka Tighaza.
La troupe du TRB quittera samedi l’Algérie en direction du Koweït où elle se produira jeudi prochain, a précisé la même responsable. «Zid N’zidek» de Faouzi Benbrahim concourra durant le festival organisé par Arab Theatre Institute pour le prix du cheikh El Kacimi aux côtés de troupes koweitienne, syrienne, irakienne, émiratie, marocaine et égyptienne.
Produite en 2015, la pièce «Zid N’zidek» qui est une critique des maux de la société, avait remporté le Prix du meilleur spectacle du 10e festival national du théâtre professionnel.
Z.T

Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                              Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png