Accueil

11/01/2016
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 


Oran
Le site de Bab El-Hamra affecté aux entraînements de la Protection civile

  
Le site de Bab El-Hamra, sur les hauteurs du quartier populaire de Sidi El-Houari, côté Ouest de la ville d’Oran, sera affecté aux exercices d’entraînement en milieu périlleux de la Protection civile, a-t-on appris à la clôture des manœuvres régionales des Détachements de renfort aux premières interventions
Par Salim L.
Le directeur de la Protection civile de la wilaya d’Oran, le colonel Mohamed Ferroukhi, s’est félicité dans ce cadre de la suite favorable réservée par le wali d’Oran, Abdelghani Zaalane au cours de sa visite effectuée dans la matinée au niveau du cantonnement régional des DRPI de l’Ouest. «Le site de Bab El-Hamra est effectivement idéal pour abriter les entraînements de la PC», a confirmé le wali lors d’un entretien avec le directeur général de la PC, le colonel Mustapha El-Hebiri, organisé par visio-conférence entre les postes de commandement d’Oran et de Bouira qui a accueilli les manœuvres des DRPI de la région Centre. «Les efforts et les progrès de la PC sont palpables de jour en jour, notamment à travers l’assistance prodiguée par ce corps aux grandes opérations menées dans la wilaya d’Oran, dont le relogement des familles et la gestion des sinistres», a souligné le wali au cours de son entretien avec le Dg de la PC qui s’est, de son côté, déclaré «satisfait pour Oran, ville à laquelle la priorité a été accordée au titre des manœuvres». Le colonel Ferroukhi a relevé, quant à lui, que le site de Bab El-Hamra, désaffecté depuis le relogement des familles qui y résidaient dans des habitations précaires ou menaçant ruine, s’apprête parfaitement aux exercices de la PC. «Les ruines des bâtisses évacuées et le relief de cette zone, aujourd’hui inhabitée, of-frent un cadre propice à la simulation de sinistres majeurs», a-t-il déclaré. Les regroupements régionaux des DRPI de l’Ouest avaient débuté jeudi dernier, simultanément avec ceux des régions Centre (Bouira) et Est (Batna), rappelle-t-on. «Plus de
6 000 agents ont été mobilisés à l’échelle nationale, dont 3 000 à Oran, au titre de ces opérations mettant en œuvre le programme de formation élaboré par la Direction générale de la Protection civile», a précisé le chargé de la communication à la DGPC, le lieutenant Nassim Bernaoui qui «consiste à optimiser l’efficience des compétences humaines à l’effet d’une meilleure maîtrise de la gestion des catastrophes majeures», a expliqué M. Bernaoui.

Réception prochaine du Centre national
de formation
La consolidation de la formation est également escomptée à la faveur de la réception prochaine du Centre national de formation de la PC, a-t-il fait savoir, précisant que la nouvelle structure sera implantée à proximité du poste de secours routiers d’Aïn Naadja (Alger) et comportera plusieurs espaces dédiés aux séances pédagogiques, aux actions de sensibilisation et à la documentation pour les journalistes. «La première rencontre, prévue bientôt au niveau de ce Centre de formation, sera consacrée au bilan 2015 qui a été une année riche en activités avec plus d’un million d’interventions menées par les agents de la PC sur l’ensemble du territoire national», a annoncé l’officier Bernaoui. Plusieurs cadres centraux de la PC ont assisté aux manœuvres d’Oran, à l’instar du directeur de l’organisation et coordination des secours, le colonel Mohamed Khellaf, du chef du bureau des risques naturels, le commandant Abdelkader Chergui et du chef du bureau des risques technologiques, le capitaine Nadir Belakroum. Cinq chantiers d’exercice, dont le site de Bab El-Hamra, ont accueilli les manœuvres organisées à Oran avec la participation des DRPI des 15 wilayas de l’Ouest et d’un groupe de jeunes secouristes volontaires de proximité (SVP). Plus de 77 000 SVP ont été formés depuis novembre 2010, date du lancement de ce programme par la DGPC à l’échelle nationale au titre de l’objectif «un secouriste par famille», a indiqué le médecin commandant Aït Mohamed Kamel, cadre central à la Direction de l’organisation et de la coordination des secours. Les manœuvres régionales des DRPI de la PC ont été organisées suivant un scénario de catastrophe majeure, en l’occurrence une secousse tellurique de magnitude élevée, causant des glissements de terrain et autres effets dommageables.
S. L./APS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tipasa  
Le centre d’excellence de formation dans les TIC réceptionné en septembre


 Le Centre d’excellence de formation dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) de Bou-Ismail devrait être réceptionné à la rentrée de septembre 2016, a annoncé depuis Tipasa le ministre du secteur, Mohamed Mebarki. Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels a estimé que ce centre dont le taux d’avancement est actuellement estimé à 75 %, était un «acquis» pour la jeunesse algérienne. «Il s’agit-là du premier établissement de formation spécialisé dans les TIC, à l’échelle nationale», a relevé M. Mebarki, lors d’une visite de cette structure, soulignant l’importance accordée par son secteur à ce type de centres de formation spécialisée. Cette structure a une capacité d’accueil de 500 places pédagogiques, en sus d’une offre de 120 lits, ont indiqué, sur place, des responsables chargés de ce projet. Selon M. Mebarki, la réalisation de ce centre d’excellence est inscrite au titre d’une action de partenariat avec l’entreprise Algérie Télécom, qui aura la charge de l’équipement et de la formation au sein de cette structure, dans le cadre de la nouvelle stratégie du secteur de la Formation professionnelle, visant la création de centres d’excellence dans divers domaines de formation, en conformité, a-t-il dit, avec «la politique gouvernementale de soutien à l’investissement dans les TIC, l’agroalimentaire, l’agriculture, le tourisme, l’industrie automobile et autres». Il a ajouté que ladite stratégie, adoptée par son secteur, est axée sur la révision des programmes de formation afin de les «mettre au diapason des besoins du marché du travail et de la maîtrise des nouvelles technologies, avec pour objectif final la mise à niveau d’un taux de 70% des travailleurs du secteur». Le ministre a également soutenu que la consécration du droit du citoyen à la formation, telle que prônée dans l’avant-projet de révision de la Constitution, reflète le «grand intérêt dévolu au secteur, ainsi que sa place dans la stratégie nationale d’édification d’une économie diversifiée». «Les articles 52 et 55 de l’avant- projet de révision de la Constitution consacrent le droit du citoyen à la formation professionnelle», a rappelé M. Mebarki dans une déclaration à la presse, à l’issue de sa visite de travail dans la wilaya, durant laquelle il était accompagné par le wali Abdelkader Kadi et le Président- directeur général d’Algérie Télécom, Azouaou Mehmel. «Pour ce faire, notre secteur est tenu de couvrir les besoins du marché national du travail, à travers la formation d’une main- d’œuvre qualifiée et apte à relever ce défi», a-t-il dit.
Hani A.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aïn Defla
13 000 apprenants inscrits aux cours d'alphabétisation 

 13 000 apprenants sont inscrits aux cours d’alphabétisation au niveau de la wilaya de Aïn Defla, a-t-on appris, samedi, du directeur de l’annexe locale de l’Office d’alphabétisation et d’enseignement pour les personnes âgées. De ce chiffre, quelque
7 700 personnes suivent des cours d’alphabétisation dans les zones rurales de la wilaya, a indiqué Abdelkader Choumani, en marge de la célébration de la journée arabe d’alphabétisation coïncidant avec le 8 janvier de chaque année. Outre l’ouverture de centres d’alphabétisation dans les zones reculées de la wilaya, il a soutenu que les efforts entrepris par son office sont axés notamment sur la tranche d’âge comprise entre 25 et 49 ans au regard de l’importance de l’alphabétisation dans son insertion sociale et professionnelle. La conjugaison des efforts de nombreux intervenants est nécessaire pour l’éradication de l’analphabétisme, a précisé M. Choumani, faisant remarquer que la lutte contre ce fléau n’est pas du ressort exclusif de l’Office d’alphabétisation et d’enseignement pour les personnes âgées mais «concerne la société tout entière». Des personnes âgées présentes à la cérémonie, abritée à cette occasion par la maison de la culture Emir-Abdelkader de Aïn Defla, ont fait part de l’«incommensurable» bonheur que leur procure le suivi des cours d’alphabétisation. «Apprendre à lire et à écrire est assurément synonyme d’une seconde naissance», ont-elles soutenu à l’unisson, mettant en avant le proverbe qui assimile la science à la lumière et l’ignorance à l’obscurité. «Si à l’heure des TIC et du numérique, la non-maîtrise des moyens modernes de communication est considérée comme une sorte d’analphabétisme, que dire alors d’une personne qui ne sait ni lire ni
écrire ?», se sont-elles demandées.
Yanis C. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laghouat 
Plus de 70 projets au profit de la commune d’El Ghicha

 Au moins 77 projets inscrits dans le cadre de différents programmes de développement ont
profité ces dernières années à la commune d’El Ghicha, dans la wilaya de Laghouat, a-t-on appris des responsables de cette collectivité locale. Ces projets d’un montant global de 2 milliards de dinars sont répartis entre les programmes sectoriels avec 50 projets et les plans communaux de développement avec 27 opérations, selon la même source. Ces opérations de développement concernent entre autres la réhabilitation et l’aménagement du site touristique R’ha avec un montant de 35 millions de dinars et la réalisation d’une route y menant à partir du chef-lieu de la commune, a-t-on ajouté. Plus de 570 foyers à Terguelal et Anfous ont été raccordés au réseau d’alimentation au gaz naturel, à la faveur de ces projets, tandis que 400 aides ont été destinées à l’habitat rural, en sus de la création de deux lotissements ruraux dans ces deux concentrations d’habitants (30 lots de terrain pour Terguelal et 25 autres pour Anfous), a-t-on fait savoir. Concernant le secteur de l’Education, les écoliers des régions isolées de cette collectivité vont bénéficier d’un CEM en cours de réalisation à Terguelal dont le taux d’avancement des travaux est à 65%, pour un montant de 95 millions de dinars, ainsi que d’un centre de formation professionnelle au chef-lieu de la commune d’une capacité de 250 places avec un internat de 60 lits. Il est également prévu, avant la fin de l’année en cours, la réception d’une unité secondaire de la Protection civile et d’un nouveau siège de la daïra, deux opérations retenues pour un montant global de 160 millions de dinars, selon la même source.

 

 

 

 

 

 

 

 


Partagez sur Facebook Twitter Google

 
 

DIRECTION - ADMINISTRATION

2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre
Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr
SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20

Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                    © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                   Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png