Culture

Retour

 12/01/14

 

Salle Ibn Khaldoun

Les Abranis enchantent le public

 Le fameux groupe d’expression amazighe a animé vendredi soir à la salle Ibn Khaldoun une soirée musicale très réussie. Ce spectacle organisé par l’Etablissement arts et culture dans le cadre de la célébration du nouvel an amazigh était un vrai régal pour les fans qui sont venus nombreux des heures avant le début de la soirée. Ainsi, Karim Abranis s’est dit ravi de rencontrer ses fans et célébrer cette occasion avec eux. 

La soirée de vendredi était cent pour cent kabyle à la salle Ibn Khaldoun où le fameux groupe d’expression amazighe «Les Abranis» a animé un spectacle musical. Cette soirée organisée par l’Etablissement Arts et culture de la wilaya d’Alger s’inscrit dans le cadre de la célébration du nouvel an amazigh. Le groupe a, en effet, gratifié le public avec les meilleures chansons de son répertoire artistique. «Adfel», «Tilisa», «Aw i-ruhen», «Tabladt semmden», «Asegas-s», «Lahbab», «Nekk Trugh», «Imdawiyen» sont les principaux titres interprétés par le groupe lors de cette soirée. «C’est vrai que je suis ouvert sur les apports qui sont porteurs d’espérance mais je chante selon ma sensibilité», a déclaré Karim après le spectacle, soulignant que «l’introduction des instruments tels que la guitare électrique, le synthétiseur et la batterie n’altèrent nullement notre musique qui, je le répète encore une fois, s’inspire de notre fond musical. Ce ne sont là que des instruments dont on se sert pour exprimer notre sensibilité algérienne». A la fin de la soirée, le groupe a remercié le public qui était très chaleureux et a souhaité à tout le monde une bonne année amazighe pleine de joie et de prospérité.

Pour sa part, le public qui est venu nombreux, a apprécié que Les Abranis proposent à chaque fois des musiques nouvelles mêlant l’authentique : Zendali, Heddi, Raï à l’universalité : Funk, Rock, Rap avec un esthétisme hors du commun. «La soirée était magnifique. La musique était géniale, le groupe est très sympa. J’ai tout adoré», disait un jeune. «Le plus beau dans la musique des Abranis sont ces mylodies qui appartiennent à notre patrimoine mais on les entend rarement. Le groupe redonne la vie à nos ancêtres tout en nous offrant la joie et le plaisir de les écouter. C’était une soirée inoubliable pour moi», ajoutait M’hand, artiste en herbe.

Karim Abranis est le talentueux rocker kabyle des années 70. Il est chanteur, auteur et compositeur du groupe Les Abranis, qu’il fonda en 1967 et qu’il concrétisera avec ses amis Schamy, Mehdi, et Chabane en 1973.

Immigré dès son jeune âge (13 ans), il a été bercé, à la fois par la musique du terroir et la vague de rock des années soixante et soixante-dix. Ce mélange marque l’originalité et la démarche artistique du groupe. Tourné vers la modernité et l’universalité, le groupe revendique la culture amazighe dans toutes ses dimensions.

 Par Abla Selles

Haut

 

Copyright 2003-2011 Le Jour d'Algérie.