Culture

Retour

 13/01/14

 

Journées internationales organisées à la salle Ibn Zeydoun

Vers la réactivation du film d’animation en Algérie

 Les Journées internationales du film d’animation ont été clôturées samedi soir avec la projection de trois films. Il s’agit du film «Rio» qui représente les Etats-Unis, le Brésil et le Canada, «Nuit arabe» et «Viva Cartago» coproduit par l’Algérie et la Tunisie. Cette manifestation de trois jours avait pour objectif principal l’ouverture d’une voie vers la consécration de cette fusion intelligente entre les 9e et 7e arts d’une part, et la haute technologie numérique de l’image, d’autre part.

Les Journées internationales du film d’animation ont été clôturées samedi soir en présence d’un public nombreux dont la majorité était des jeunes et des enfants. Cette dernière journée a vu la projection de trois films dont «Rio» qui représente les Etats-Unis, le Brésil et le Canada, «Nuit arabe» et «Viva Cartago» coproduit par l’Algérie et la Tunisie.

Représentant les Etats-Unis, le Brésil et le Canada, «Rio» a fait, une heure et demie durant, l’unanimité à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth. «Nuit arabe», regroupant un ensemble de courts-métrages arabes a permis la projection d’un film dédié à la révolte égyptienne, alors que d’autres films ont concerné des sujets de démonstrations techniques, d’explications médicales ou  de sensibilisation, notamment sur la gestion des ordures ménagères. «Viva Cartago», une production algéro-tunisienne, marquant la  troisième partie de cette dernière journée, a retracé l’histoire de la Tunisie à travers les siècles jusqu’aux temps présents.

Maâmar Guenna,  directeur général de l’Office Riadh El Feth a déclaré être  «satisfait du déroulement de ces journées», précisant que «les différentes projections, ainsi que les thèmes abordés lors des conférences ont permis de dresser un état des lieux sur la pratique de cette discipline artistique encore nouvelle en Algérie».

Le public a, pour sa part, pris du plaisir à découvrir cet art nouveau pour notre société. «Une fois inscrit dans la durée, cet événement permettra la consécration de l’imaginaire des enfants dans le paysage culturel», a commenté un spectateur.

Organisées par l’Office Riadh El Feth et l’Association culturelle Patrimoine avec la collaboration de l’Entreprise de production cinématographique Dynamic Art Vision, les journées internationales du film d’animation d’Alger, tenues du 8 au 11 janvier à la salle Ibn Zeydoun, ont rassemblé une dizaine de pays et «permis l’ouverture d’une nouvelle voie à l’avènement d’une nouvelle discipline culturelle dans le champ audiovisuel algérien», selon les organisateurs.

 Par Abla Selles

Haut

 

Copyright 2003-2011 Le Jour d'Algérie.