Accueil

18/01/2016
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 

Ouargla
Adoption de nouvelles méthodes dans l’élevage, en vue de l’exportation

  
  Le président de la Fédération nationale des éleveurs algériens a insisté à Ouargla, sur la nécessaire adoption de nouvelles méthodes modernes dans l’élevage, toutes races confondues, qui permettra l’exportation.
Par Salim L.

Intervenant lors d’une rencontre régionale sur les activités pastorales, tenue à l’Office des établissements de jeunes de Ouargla, Djilali Azzaoui a indiqué que la stratégie et les efforts de la FNEA ne sont pas axés uniquement sur l’approvisionnement du marché national en viandes, mais œuvrent en perspective à l’amélioration des produits animaux à exporter.
L’Algérie a une richesse ovine de près de 25 millions de têtes nécessitant des activités d’investissement et de développement de cette activité, notamment à travers les régions steppiques, semi-arides et sahariennes, a soutenu le président de la FNEA, ajoutant que «la réalisation de cet objectif requiert l’implication des éleveurs, la prise en charge de leurs préoccupations».
M. Azzaoui a, à ce titre, mis l’accent sur la nécessité d’accorder davantage d’importance à l’élevage camelin et le recours aux expériences des spécialistes pour le développement de ce segment en quête d’intérêt, a indiqué l’intervenant, relevant, dans ce cadre, que l’Algérie renferme un effectif de plus de 4 millions de camélidés concentrés pratiquement dans les régions du grand Sud du pays. Pour le responsable du Haut- commissariat au développement de la steppe (HCDS), Mustapha Amdjekouh, cette rencontre permet aux éleveurs participants des régions de Tindouf, Adrar, Tamanrasset, Illizi et Ouargla, de soulever leurs problèmes et contraintes et avancer des suggestions à mettre en œuvre dans l’optique de développer ce segment et contribuer à la promotion de l’économie nationale, hors hydrocarbures. Les ateliers mis sur pied avec la participation de pas moins de 70 éleveurs et maquignons-chevillards ont permis d’aborder plusieurs questions inhérentes au manque d’aires de pacage dans les wilayas du Grand Sud algérien, notamment celles frontalières, avant de proposer aux pouvoirs publics d’accorder des facilités dans ce domaine avec les pays limitrophes. L’absence d’un cadre juridique organisant le patrimoine camelin, la rareté des aliments fourragers, l’orge notamment, au niveau des wilayas de Tamanrasset, Tindouf et Adrar, la carence des produits vétérinaires pour les camélidés importés de certains pays du Golfe, sont autant de préoccupations soulevées par les participants à cette rencontre. Initiée par le HCDS, dont le siège est à Djelfa, en coordination avec la FNEA, cette rencontre, qui vient en application aux instructions du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, fait partie des quatre rencontres similaires retenues dans les wilayas de Djelfa, Ouargla, El-Bayadh et Tébessa, pour examiner les préoccupations des éleveurs et asseoir un plan d’action à soumettre à la tutelle, ont indiqué les organisateurs.


S. L./APS.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ghardaïa
320 millions DA pour renforcer le réseau de l’électricité  


 Un investissement de 320 millions de dinars a été dégagé par la société de distribution de l’électricité et du gaz-centre (SDC-filiale de Sonelgaz) pour renforcer le réseau de l’électricité dans la wilaya de Ghardaïa et répondre à l’accroissement de la demande, a-t-on appris hier auprès de la direction de distribution locale.
Cet investissement, au titre de l’année 2016, a été imposé par l’accroissement de la demande en consommation de l’énergie électrique, aussi bien de la population que des différents secteurs d’activités économiques, notamment l’agriculture et l’industrie, a indiqué le directeur local de distribution de cette société. Ce financement permettra de réaliser de nouveaux ouvrages de transport relatifs au raccordement au réseau électrique, comprenant la construction de près de 160 km linéaires de lignes de basse et moyenne tension pour accompagner l’extension urbaine des différentes communes de la wilaya, a expliqué Ahmed Brahimi. Quelque 33 postes transformateurs électriques seront également installés durant l’année 2016 à travers les différentes localités de la wilaya afin d’y renforcer les capacités d’approvisionnement en électricité et d’améliorer la qualité de distribution de l’électricité, a-t-il fait savoir. Un investissement de plus de 545 millions DA a été concrétisé par la SDC-Ghardaïa durant l’année 2015, avec notamment la réalisation de plus de 154 km linéaires de renforcement du réseau électrique et l’installation d’une quarantaine de transformateurs, le raccordement de 5 376 nouveaux abonnés, ainsi que près de 100 km de réseau de gaz, l’installation d’un nouveau distributeur public et 2 040 nouveaux raccordements au gaz naturel, selon le même responsable.
La wilaya de Ghardaïa dénombre 2 595 km de réseau électrique de moyenne tension et 2 252 km de basse tension, en plus de
2 691 postes de transformation, avec
120 675 abonnés au réseau électrique. Elle compte aussi 1 470 km linéaires de réseau de gaz naturel avec 67 869 abonnés, selon les statistiques de cette entreprise arrêtées à fin 2015.

Hani A.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Batna
Les vétérinaires appellent à la lutte contre les élevages de volailles anarchiques 

 Les vétérinaires participant à Batna à une journée d’étude régionale ont appelé à l’intensification de la lutte contre les élevages de volailles anarchiques pour prévenir des maladies virales qui constituent une grave menace pour toute la filière arvicole nationale. Les élevages non déclarés échappent à toute forme de contrôle vétérinaire et constituent un danger pour la filière, ont affirmé les vétérinaires venus de 12 wilayas de l’Est et du Sud-est du pays pour prendre part à cette manifestation tenue à l’Ecole nationale des forêts à l’initiative de l’association des vétérinaires privés de la wilaya de Batna. La rencontre qui a pour thème «La sécurisation biologique des volailles contre les maladies virales» vise à débattre des questions de diagnostic et prévention des maladies virales susceptibles de frapper les élevages, a déclaré le président de l’association organisatrice, Mostefa Benhadid. La maîtrise de la situation épidémiologique en élevage avicole exige l’application vigoureuse des textes réglementaires relatifs aux exploitations agricoles, notamment en matière d’agrément et maintien des livrets sanitaires, a précisé de son côté, Messaoud Boughrara, ancien inspecteur vétérinaire de wilaya. La même source a souligné que Batna compte 5 millions de poules pondeuses et autant de poulets de chair ainsi que 3 300 aviculteurs agréés et des dizaines de fermes de volailles non autorisées. Il a aussi appelé à lutter contre l’abattage sauvage de volailles. La wilaya de Batna dénombre actuellement 300 vétérinaires publics et privés.

N.O./agences  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chutes de neige à Khenchla
60 écoliers secourus par la Protection civile


 Soixante écoliers en excursion à Khenchela (Est du pays) ont été secourus par les éléments de la Protection civile qui ont réussi à dégager de la neige les bus qui les transportaient, a indiqué hier la direction générale de la Protection civile.
Les unités de la Protection civile sont également intervenues pour porter secours à d'autres personnes restées bloquées dans leurs véhicules par la neige, dans les différentes wilayas concernées par les intempéries enregistrées durant les dernières 48 heures, a précisé la même source dans un communiqué.
Par ailleurs, les éléments de la Protection civile ont porté assistance à quinze personnes asphyxiées par du monoxyde de carbone émanant de chauffages et de chauffe-bains, dont sept à Tiaret, quatre à Bordj Bou- Arréridj, deux à Tizi Ouzou et deux à Oum El Bouaghi. Le bilan indique, en outre, que 24 personnes ont été blessées dans quatre accidents de la route.
Les éléments de la Protection civile ont effectué au total 2 371 interventions, suite notamment à des accidents de la circulation et domestique, des évacuations sanitaires et pour l'extinction d'incendies, relève la même source.
S. K.


 Partagez sur Facebook Twitter Google

 
 

DIRECTION - ADMINISTRATION

2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre
Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr
SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20

Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                    © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                   Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png