Culture

Retour

 25/01/14

 

Journées du film européen d’Alger

«Gare du nord» en ouverture 

 Les journées du film européen d’Alger ont été ouvertes jeudi soir en présence des cinéphiles et des professionnels du cinéma. La soirée d’ouverture était marquée par la projection du long métrage de fiction «Gare du nord» de la réalisatrice française Claire Simon. Ce rendez-vous cinématographique se poursuit jusqu’au premier février prochain avec la projection d’une vingtaine de films des plus récents. 

Le long métrage de fiction «Gare du nord» de la réalisatrice française Claire Simon a été projeté jeudi soir à la filmathèque Mohamed-Zinet à l’Office Ryad el Feth en présence d’un grand nombre de cinéphiles et de professionnels.

Cette projection qui s’inscrit dans le cadre des journées du film européen d’Alger relate plusieurs tranches de vie s’entremêlant dans cette célèbre gare parisienne. D’une durée de 119 mn, le film se déroule entièrement à l’intérieur de la gare, relate en premier lieu la rencontre entre Ismaël, étudiant qui questionne les voyageurs pour gagner sa vie en dehors de sa thèse en sociologie, incarné par Reda Kateb, et Mathilde, voyageuse et professeur d’université. Avec son ami, Ismaël s’entretient avec les différents protagonistes qui passent, travaillent et vivent dans cette gare que la réalisatrice a transformé en microcosme de la société dans laquelle elle évolue tous les jours en mettant l’accent sur les différentes nationalités et métiers qui s’y retrouvent.                  

Au rythme des allers et venues de Mathilde, une histoire d’amour est née entre  les deux amis qui continuent leurs entretiens avec les usagers de la gare tout en dévoilant la gare sous un autre regard celui de village universel. Un ancien légionnaire reconverti en marchand de friandises, une jeune vendeuse qui craint de perdre son emploi, un agent immobilier qui délaisse sa famille et finit par la perdre puisque trop pris par son travail, des délinquants, des policiers et des étudiants forment l’univers dans lequel plonge le film.

Une fois cette trame dressée quelques autres histoires personnelles viennent se greffer autour de celle de Mathilde et Ismaël et le film s’étale trop longuement sur des petits événements qui n’enrichissent pas la trame initiale du film, dans des lenteurs très peu appréciées par le public.

Sorti en 2013, «Gare du nord» est le cinquième long métrage de la  réalisatrice, scénariste et actrice Claire Simon, qui a fait ses débuts dans le cinéma à la fin des années 1970 aux côtés de cinéastes et techniciens algériens.

Inaugurées jeudi, les Journées du film européen se poursuivront jusqu’au 1er février avec  la projection d’une vingtaine de films européens prévue à la filmathèque Mohamed Zinet.

 Par Abla Selles

Haut

 

Copyright 2003-2011 Le Jour d'Algérie.