Accueil

01/03/2016
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 


«Constantine, capitale de la culture arabe»
«Le patio» projeté en avant-première


  Le long métrage de fiction «Le patio» a été présenté en avant-première à la maison de la culture Malek-Haddad de Constantine. Ce nouveau film de Sid-Ali Mazif revient sur le quotidien de six femmes vivant ensemble tout en revenant sur leurs problèmes sociaux. Des artistes connus et d’autres participent pour la première fois à ce travail tels que Louiza Habani, Mouni Boualem, Tinhinan, Manel Gouacem, Wissem Meghanem et Noura Benzerari.

Par Abla Selles   

Les cinéphiles de Constantine assistent depuis le début de la manifestation «Constantine capitale de la culture arabe» à plusieurs projections cinémétographiques. Cette semaine a été marqué par la projection en avant-première du long métrage «Le patio» de Sid-Ali Mazif à la maison de la culture Malek- Haddad. Co-écrit par le réalisateur et l’écrivaine Zoubeida Mameria, le film, relate l’histoire de six femmes venues de différents horizons, vivant dans une maison de style mauresque.
La fiction d’une durée de 01h46 mn plonge le spectateur dans le quotidien de ces femmes et met en avant les problèmes auxquels la moitié de l’homme fait face dans certaines sociétés.
A travers les actrices Louiza Habani, Mouni Boualem, Tinhinan, Manel Gouacem, Wissem Meghanem et Noura Benzerari, le réalisateur a présenté des profils de femmes différentes, celle qui vit dans le souvenir d’un défunt époux, une autre qui «subit» un mari et une troisième qui vit dans l’espoir d’en trouver un.
Sid-Ali Mazif met en avant la femme libérée des «contraintes sociales», la pieuse qui a choisi la voie de Dieu comme solution à tous ses déboires et une autre complètement désorientée qui cherche sa voie.
«Le patio», tourné à Constantine, Alger et Blida, s’attarde sur le regard souvent «réducteur» que porte la société sur la femme, évoque le célibat choisi ou imposé et fustige une société où perdurent «les mentalités archaïques». Au cours d’une conférence de presse organisée dimanche matin, Sid-Ali Mazif a estimé que «Le patio» réunit les ingrédients d’une production cinématographique «prometteuse». Il a précisé que le film, «réalisé avec des compétences algériennes», a adopté les dernières techniques du son et de l’image utilisées dans le monde du 7e art. Sid-Ali Mazif a aussi soutenu que cette expérience «permet de renouer avec les petits métiers du cinéma».
«Le patio», la première production du département Cinéma de la manifestation «Constantine, capitale 2015 de la culture arabe», a nécessité un budget de 600 millions de dinars, a conclu le réalisateur.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Cinémathèque de Tizi Ouzou
Un film documentaire sur Mouloud Mammeri projeté au public


  Un film documentaire sur la vie et l’œuvre littéraire et artistique de Mouloud Mammeri a été projeté à la cinémathèque de Tizi Ouzou à l’occasion de la commémoration du 27e anniversaire de la disparition de l’écrivain.
Ce film documentaire en langue française de 52 minutes du réalisateur Ali Mouzaoui, est un recueil d’interviews avec l’écrivain, notamment sur ses œuvres ainsi que des témoignages des défunts écrivains Tahar Djaout et Rachid Mimouni sur le répertoire littéraire et poétique de Mouloud Mammeri.
Le film met en avant également le fervent combat de Mouloud Mammeri pour l’amazighité comme principale composante de l’identité du peuple algérien aux côtés de l’arabité et l’Islam notamment à travers «La Colline oubliée» et «L’Opium et le bâton».
Le documentaire souligne également le rôle de cet écrivain dans la sauvegarde de l’Ahellil du Gourara, un genre poétique et musical et un chant polyphonique emblématique de la région de Timimoune (sud algérien), classé sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco.
Il est à rappeler que la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou a arrêté un riche programme pour commémorer l’anniversaire de la disparition de Mouloud Mammeri. Ce programme comprend, notamment une conférence sous le thème «Dda l’Mouloud, explorateur d’Ahellil du Gourara», avec la participation de chercheurs et d’universitaires.
Les festivités sont marquées également par des concours et des expositions de livres.

F.H.

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tunisie
Le projet «Ciné Ferme» transforme une serre agricole en salle de cinéma  

  Le projet cinématographique baptisé «Ciné-ferme» ou «ciné du village» a été lancé dimanche à l’école primaire Taieb-Mhiri dans le village de Gardaya, situé dans la région de Beni Khiar, du gouvernorat de Nabeul en Tunisie.
Le projet «Ciné ferme» a comme objectif de transformer une serre agricole en salle de cinéma.
La cérémonie d’ouverture de ce projet, mis en œuvre par l’association «Narange» de Nabeul avec le soutien de la fondation «El Mawred Ethakafi», s’est déroulé en présence de nombreux habitants de la région, d’élèves, d’intellectuels et d’artistes, notamment les acteurs Jamel Madani et Fatma Ben Saidane.
Les champs de bigaradier et la forêt de Gardaya sont des espaces ouverts pour le «Ciné Ferme» qui propose des projections cinématographiques et des ateliers de cinéma pour le tournage, la mise en scène, le scénario, le montage, l’interprétation et l’infographie.
L’artiste Adnen Helali, président de l’association «Narange», a déclaré que «ce projet a pour objectif de décentraliser l’action culturelle et rapprocher le cinéma des habitants de ces régions», précisant qu’il œuvre à généraliser cette expérience à d’autres villages du Cap Bon.
L’acteur Jamel Madani a, pour sa part, appelé à rapprocher le cinéma du public, notamment des jeunes afin de leur permet-tre de découvrir les nouvelles productions.
Quant à l’actrice Fatma Ben Saidane, elle a souligné «l’importance de cette initiative qui n’avait pourtant pas demandé de gros moyens», insistant sur le rôle des activités culturelles dans le développement des compétences littéraires et scientifiques chez les jeunes générations.

Lamine F.

 


Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png