Accueil

01/03/2016
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 

Oran
Relogement de familles occupant des constructions vétustes

  
  Une vaste opération de relogement, par étapes, touchant des familles de la commune d’Oran résidant dans des immeubles vétustes et menaçant ruine, est lancée par les services de la wilaya.

Par Salim L./APS

Au total, ce sont 2 700 familles qui seront touchées par cette opération dont la première phase a concerné ce dimanche 650 familles du quartier historique et populaire de Sidi El Houari. Ces familles ont bénéficié de logements disposant de toutes les commodités au niveau du nouveau pôle urbain de Belgaïd, à l’Est d’Oran. L’opération se poursuivra par étapes jusqu’au relogement total des familles concernées et recensées au niveau des huit secteurs urbains de la commune d’Oran. Récemment les services de la wilaya ont rendu public un communiqué dans lequel ils soulignent que le quartier de Sidi El Houari, cité-mémoire d’Oran, est le premier concerné par cette opération. Ce site populaire n’a pas été touché depuis des années par des opérations de relogement en dépit du fait qu’il est l’un des quartiers les plus touchés par la vétusté de ses bâtis dont certains remontent à la période pré-coloniale. Les cas d’effondrement et d’affaissement de constructions sont nombreux. Le quartier de Sidi El Houari, rappelle-t-on, a été classé, il y a une année comme «secteur préservé» eu égard à sa valeur historique et à l’importance de ses sites et monuments.
Pour ces opérations de relogement, les services de la wilaya estiment qu’il est important de préserver le caractère historique et le style architectural particulier des bâtis. Dans ce sens, un travail de recensement et d’identification d’immeubles représentant une valeur historique et architecturale a été entrepris par des équipes de techniciens relevant de différentes directions. Soixante-six constructions ont été ainsi expertisées et le diagnostic est incontestable : seules 24 constructions seront sauvegardées et épargnées par les opérations de démolition après le relogement. Les 42 autres ne représentant aucun intérêt sur les plans historique et architectural seront rasées. Les immeubles retenus seront restaurés pour abriter les sièges d’établissements publics comme Algérie Télécom, l’OPGI ainsi que le syndicat des pharmaciens et le barreau d’Oran, indique-t-on dans le communiqué.
Dans ce même document, les services de la wilaya soulignent tout l’intérêt porté au quartier de Sidi El Houari, mémoire vivante du vieil Oran, et à l’importance accordée à la préservation et à la sauvegarde de ses sites et monuments. Les travaux de restauration de la mosquée du Pacha et du Palais du Bey seront lancés prochainement, indique-t-on de même source.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ghardaïa / Sécurité sociale
Plus de 2 460 infractions des travailleurs décelées en 2015


 Pas moins de 2 467 infractions à la réglementation en matière de sécurité sociale des travailleurs ont été décelées en 2015 à Ghardaïa par les services de l’agence locale de la caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (Cnas).
Ces infractions ont été observées à l’issue de 1 064 opérations d’inspection et de contrôle effectuées durant l’année écoulée dont 35 inspections réalisées en collaboration avec les services de l’Inspection de travail de Ghardaïa, constatant 1 549 minorations des assiettes de cotisation, 277 défauts de déclaration des salariés et 46 défauts de déclaration de l’activité.
Ces opérations de contrôle ont permis la régularisation de 1 002 salariés et 247 employeurs conformément aux dispositions de la loi de finances complémentaire 2015, a indiqué le directeur de l’Agence Cnas de Ghardaïa, précisant que des échéanciers de paiement ont été accordés aux 41 employeurs et l’annulation des majorations et pénalités de retards pour 2 806 employeurs. Le nombre des assurés déclarés à l’agence locale de la Cnas de Ghardaïa est de 152 719 salariés et 4 672 employeurs dont 4 098 employeurs du secteur privé, soit 87% du secteur d’activité de la wilaya, a ajouté Hadri Abdelkader.
Sur 4 672 employeurs de la wilaya, 1 102 bénéficient du dispositif d’aide à l’emploi, a fait savoir ce responsable, soulignant que les pouvoirs publics s’efforcent de renforcer le système des couvertures sociale et médicale pour l’ensemble de la population active. M. Hadri a mis l’accent également sur les défis majeurs à relever, notamment l’élargissement de la couverture sociale au bénéfice de l’ensemble des employés dans le secteur privé et la lutte contre le secteur informel qui porte préjudice à l’économie.
Dans ce sens, plusieurs journées de sensibilisation et d’information sur les nouvelles dispositions en matière de sécurité sociale, les allégements et facilitation en matière de recouvrement des cotisations sociales introduites par les pouvoirs publics en vue d’élargir le champs de couverture sociale ont été organisées à travers l’ensemble des localités de la wilaya.
Des actions de sensibilisation portant sur «les causes et conséquences de la généralisation de la couverture sociale» ciblant l’ensemble des salariés du secteur agricole ont été également initiées en vue de «capter» une partie des effectifs de ce secteur dont un grand nombre n’est pas affilié à la caisse.

Fateh J.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tissemsilt
 Formation de 208 jeunes dans des spécialités agricoles en 2015

 
 Pas moins de 208 jeunes de la wilaya de Tissemsilt ont bénéficié en 2015 d’une formation dans des spécialités agricoles, a indiqué le directeur de la formation et de l’enseignement professionnels. Inscrite dans le cadre de la convention cadre signée entre les directions de la formation et de l’enseignement professionnels (DFEP) et des services agricoles (DSA) et l’annexe de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej), cette formation a été marquée par des sessions au niveau des CFPA des communes de la wilaya, a indiqué Khaled Belkharoubi en marge de la cérémonie de la rentrée professionnelle de la session de février. Les jeunes bénéficiaires de cette opération ont suivi une formation qualifiante en élevage du bétail, aviculture, apiculture, arboriculture fruitière et techniques d’irrigation moderne, a-t-on précisé. La direction de la formation et de l’enseignement professionnels a constaté, l’an dernier, un engouement des jeunes pour la formation qualifiante en agriculture et une réticence envers des spécialités liées au bâtiment, a-t-on ajouté.
Pour la fourniture de la main- d’œuvre qualifiée devant renforcer le marché de l’emploi dans la wilaya, la DFEP a pris des dispositions et des mesures dont le recensement des entreprises de la région et la tenue de rencontres de sensibilisation des entreprises pour les inciter à offrir des postes de formation au sein des chantiers et accroître le taux de formation par apprentissage. Le directeur du secteur a souligné que les démarches actuelles de la direction sont orientées vers l’augmentation du nombre de stagiaires par apprentissage en vue de couvrir le déficit en matière de main-d’œuvre qualifiée. Les établissements de formation de la wilaya ont accueilli, pour la session de février courant, 2 011 nouveaux stagiaires répartis sur les différents modes de formation.

Hani A. /agences .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Université A. Mira de Béjaïa
Les enseignants de la faculté de lettres en grève  


 Les enseignants dénoncent une restructuration au détriment de la stabilité de leur faculté et ne veulent pas quitter le campus Aboudaou. Ils rappellent que leur faculté avait été délocalisée une première fois en 2004 du campus Targa Ouzemour vers celui d'Aboudaou, puis transférée une deuxième fois vers de nouveaux blocs.

Par Hocine Cherfa

Les enseignants de la faculté de lettres et de langue arabe sont en grève depuis une semaine. Ils redoutent la délocalisation de l'administration du département vers le campus Targa Ouzemour, une décision prise, dit-on, de manière «unilatérale par le rectorat». Les enseignants dénoncent une restructuration qu'on cherche à faire au détriment de la stabilité de leur faculté et ne veulent pas quitter le campus Aboudaou. Ils rappellent que leur faculté avait été délocalisée une première fois en 2004 du campus Targa Ouzemour vers celui d'Aboudaou, puis transférée une deuxième fois vers de nouveaux blocs au sein du campus Aboudaou même. Aujourd'hui, on veut encore la délocaliser vers Targa Ouzemour ou vers Amizour ou El-Kseur. Les grévistes dénoncent «une instabilité» qu'ils considèrent comme «un manque de considération à leur faculté» et refusent catégoriquement de quitter le campus Aboudaou, redoutant le transfert du département vers les nouveaux pôles universitaires d'El-Kseur et d'Amizour, non conçus pour leur faculté. Selon eux, «après avoir échoué à transférer la faculté des sciences exactes vers le campus Aboudaou, le rectorat veut remplacer la faculté de lettres arabes». Hier, des enseignants de la faculté de droit et sciences juridiques ont exprimé leur appréhension sur la délocalisation de leur faculté vers le nouveau pôle universitaire d'Amizour. Réagissant sur radio Soummam, le recteur de l'université de Béjaïa, Boualem Saïdani, a démenti l'information et rassure les grévistes qu'aucune décision n'a été prise concernant le transfert du département d'arabe vers le campus Targa Ouzemour. On parle, néanmoins, de restructuration de l'université avec des statuts dignes de ce nom aux facultés de lettres et de langue arabe et au département de langue amazighe.


 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png