Retour a la page d'accueil

   

POINT chauds Par Fouzia Mahmoudi 01/03/2016

Super Tuesday

 Ce soir se tiendra aux Etats-Unis le scrutin des primaires le plus important car se déroulant dans près d’une dizaines d’États en même temps. Les résultats de ces élections seront donc cruciaux que cela soit pour les Républicains comme pour les Démocrates dont les deux camps sont appelés à voter en même temps. Des élections qui seront une bonne occasion pour Hillary Clinton d’enfin creuser l’écart avec le sénateur Bernie Sanders qui continue à la talonner dangereusement. L’ancienne sénatrice de l’État de New York aborde le tournant du «Super Mardi» en position de force après sa large victoire à la primaire Démocrate de Caroline du Sud. Huit ans après avoir été sévèrement battue par Barack Obama dans ce même État, Hillary Clinton a remporté 73,5 % des voix samedi, contre 26 % à son concurrent Bernie Sanders. Ce succès, elle le doit beaucoup aux électeurs noirs, qui ont voté à 86 % pour l'ancienne sénatrice de l'État de New York, un score supérieur à celui de Barack Obama en 2008 (78 %). «Nous avons été décimés, voilà ce qui s'est passé», a reconnu dimanche Bernie Sanders sur la chaîne NBC. «De notre point de vue, le résultat a été pathétique chez les Noirs plus âgés», a-t-il expliqué. Vainqueur de trois des quatre primaires organisées jusqu'ici, Hillary Clinton est en tête des sondages dans la plupart des 11 États qui se prononceront ce soir dans la primaire Démocrate. Du côté des Républicains, Ted Cruz et Marc Rubio les deux candidats derrière Trump semblent plus désespérés que jamais de gagner les faveurs des électeurs conservateurs. D’ailleurs, sans surprise, le candidat milliardaire est en tête dans les sondages d'une majorité des États qui se prononcent ce soir, à l'exception notable du Texas, fief du candidat Ted Cruz. L'heure de la mobilisation a sonné au sein du Parti républicain, pour tenter de faire échec au favori des sondages. L'ensemble des rivaux de Donald Trump cherchent plus que jamais à présenter le promoteur comme incapable de remporter l'élection présidentielle face à Hillary Clinton s'il obtenait l'investiture. Dimanche, Ted Cruz a répété inlassablement que, selon lui, les deux tiers des électeurs à la primaire républicaine pensaient qu'il n'était «pas le bon candidat» pour affronter Hillary Clinton. «Il est d'accord avec elle sur trop de sujets et il est vulnérable dans un scrutin national», a martelé le sénateur du Texas sur la chaîne Fox News. Mais à ce stade des élections primaires, l’on se demande bien comment Ted Cruz et Marc Rubio espèrent rattraper leur retard sur Trump qui a largement remporté les trois derniers scrutins et qui est donné gagnant pour le reste des votes à venir. Evidemment, cela n’est toutefois pas impossible, bien que improbable au vu des sondages.
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                              © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                   Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png