Accueil

04/02/2016
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 

Constantine
Un comité pour revaloriser les biens immobiliers de la commune
 

  
  Un comité communal chargé de la «revalorisation des biens immobiliers productifs de la commune de Constantine» sera «bientôt» mis en place, a indiqué le wali, Hocine Ouadah.
par Salim L.

Intervenant lors d’un conseil de wilaya consacré à l’évaluation des programmes de développement des communes de Constantine et d’El Khroub, le responsable a souligné qu’«il était temps que les collectivités locales se prennent en charge en matière de financement, d’autant qu’elles disposent d’importants moyens et de biens immobiliers qu’il s’agit juste de revaloriser».
Les prix des loyers actuellement pratiqués pour les locaux relevant du domaine privé de la commune de Constantine «sont inférieurs à leur vraie valeur», selon le wali qui a insisté sur la nécessité de «revoir ces prix afin de permettre à la commune de bénéficiers de ressources financières supplémentaires à mobiliser pour mener les différentes actions de développement». Il est «inconcevable» que la commune loue un local à 1 000 dinars/mois au moment où un local situé sur le même site soit loué par des privés à 50 000 dinars/mois, a illustré le chef de l’exécutif local, appelant les responsables communaux à «s’inscrire dans la vision des pouvoirs publics privilégiant le compter sur soi». La commune de Constantine dispose de 3 359 biens immobiliers productifs dont 2 224 locaux et 80 lots de terrain qui devaient générer durant l’exercice 2015, plus de 120 millions de dinars alors que les montants recouvrés n’ont pas dépassé les 60 millions de dinars, a-t-on indiqué au cours de cette réunion qui a été mise à profit par le wali pour appeler les responsables concernés à «s’inscrire dans la nouvelle dynamique nationale fondée sur l’encouragement des investissement dans tous les secteurs». La commune doit définitivement rompre avec cette «tendance à l’assistanat», a considéré M. Ouadah, ajoutant que les collectivités locales disposent de tous les moyens humains et matériels leurs permettant de «voler de leurs propres ailes».
Le wali qui a assisté à un exposé détaillé sur les programmes de développement dans les communes de Constantine et d’El Khroub, a appelé les présidents des deux Assemblées populaires communales «d’adapter leurs programmes aux besoins prioritaires des populations, notamment en matière d’hygiène du milieu, de l’état civil et de l’environnement».
Au cours de ce conseil de wilaya consacré également à l’évaluation de l’avancement des chantiers de réalisation d’établissements scolaires, le wali a exhorté les responsables de la direction des équipements publics à renforcer le suivi et à lutter contre toutes les pratiques susceptibles d’entraver l’avancement des projets.

S. L./APS.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Tissemsilt/Khemisti
Lancement des travaux d'un institut spécialisé de formation


 Les travaux de réalisation d’un institut national spécialisé de formation professionnelle ont été lancés dernièrement dans la commune de Khemisti, le deuxième du genre au niveau de la wilaya de Tissemsilt, a-t-on appris du directeur du secteur. Khaled Belkharoubi a indiqué, dans un rapport sur le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels, présenté au conseil de l’exécutif de wilaya, que cette structure à laquelle une enveloppe de 332 millions DA a été consacrée au titre du dernier quinquennat, sera dotée d’une capacité de 300 postes pédagogiques dont 120 en internat. Cet institut, dont la réception est prévue à la rentrée professionnelle de septembre 2017, devra assurer une formation dans des domaines liés au bâtiment dont l’électricité et la plomberie sanctionnée par un diplôme de technicien ou de technicien supérieur. D’autre part, il a indiqué que le lancement du projet de réalisation d’un institut national spécialisé en formation en industries alimentaires au chef-lieu de wilaya accuse un retard, à cause des procédures de régularisation du terrain d’assiette. Le dossier de transfert du foncier a été déposé au niveau du ministère de l’Agriculture en juillet 2015, a-t-il fait savoir. Le secteur de la formation sera également renforcé à court terme avec la réception d’un centre de formation professionnelle (CFPA) à Bordj Emir Abdelkader d’une capacité de 300 postes pédagogiques. Le wali de Tissemsilt, Abdelhamid El Ghazi, a mis l’accent sur la nécessité de conférer un grand intérêt à l’aquaculture et à la pêche continentale eu égard aux barrages dont dispose la wilaya et les ressources halieutiques. Le chef de l’exécutif de wilaya a aussi instruit les chefs de daïras d’activer le travail des comités communaux d’apprentissage et d’installer les huit autres restants et le directeur de la formation et de l’enseignement professionnels d’effectuer une étude sur les raisons de la réticence des jeunes pour certaines filières et de la formation par apprentissage, insistant sur l’organisation de campagnes d’information visant à drainer d’avantage de stagiaires cette année.
Hani A 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Illizi
Opération de délivrance du passeport biométrique à Bordj El-Haouès

 
 L’opération de délivrance du passeport biométrique a été lancée dans la commune de Bordj El-Haouès, dans la circonscription administrative de Djanet (Illizi), a-t-on appris des responsables de cette collectivité. L’opération, qui s’inscrit dans le cadre des dispositions entreprises par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales visant l’amélioration du service public et le rapprochement de l’administration du citoyens, épargnera les longs déplacements pour obtenir ce document de voyage et autres documents administratifs, a indiqué le président de l’Assemblée populaire communale, El-Baki Ahmed. Il est procédé également à l’établissement de la carte grise au niveau des services de la même commune, en plus de l’aménagement d’espaces pour abriter les services spécialisés, selon le même élu qui relève, cependant, un déficit dans l’encadrement des fonctionnaires, surtout que cette collectivité compte un nombre important de concentrations d’habitants enclavées. Cette initiative a été bien accueillie par les citoyens de la commune qui jusque-là étaient contraints à des déplacements de pas moins de 150 km pour se faire établir leurs documents au niveau de la ville de Djanet. Pour sa part, le directeur de la réglementation et des affaires générales de la wilaya d’Illizi, Boubekeur Chaib, a indiqué que ses services œuvrent à la généralisation de l’opération à l’ensemble des communes de la wilaya, à l’instar de la commune frontalière de Debdeb où elle est prévue la semaine prochaine. Concernant la commune de Bordj Omar Driss (700 km du chef-lieu de wilaya), ces nouvelles procédures seront lancées prochainement, après l’aménagement des services de la commune et d’un siège pour abriter les services chargés de l’établissement de ces documents, a ajouté le même responsable.
N.O./Agences .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oran
100 familles relogées dans la nouvelle cité de Gdyel 


 Quelque 100 familles occupant le site précaire de Cheklaoua, dans la commune de Sidi Chami (Oran), ont été relogées dans la nouvelle cité «Moudjahid Aït Ahmed», à Gdyel. Cette opération a permis à ces familles vivant dans des conditions insoutenables d’occuper désormais des logements publics locatifs décents. Le relogement, entamé aux premières heures de la matinée, s’est déroulé dans de bonnes conditions. Les autorités locales en avaient garanti tous les moyens humains et matériels. L’assiette foncière sera récupérée pour être destinée à des projets d’intérêt public, ont expliqué les autorités locales. Depuis le début de cette année, deux importantes opérations de relogement ont été menées par les autorités de la wilaya d’Oran touchant au total 1 050 familles. La première opération, organisée le 6 janvier, a touché 550 familles occupant des habitations précaires au centre urbain de la commune de Gdyel et à Kristel, agglomération secondaire rattachée à cette collectivité. La seconde opération, lancée le 21 janvier, a concerné 500 familles occupant le site précaire dit Hayat Regency, implanté dans la commune de Sidi Chami. Ces familles ont bénéficié de logements décents à Gdyel, à l’est de la ville d’Oran. L’éradication de ce site précaire permettra de récupérer l’assiette foncière et de réaliser les différents réseaux (assainissement, AEP et gaz) du projet des 4 100 logements de type LPA, bloqué en raison justement de la présence de ce site précaire.

F.O./APS.


 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png