Retour a la page d'accueil

   

LA QUESTION DU JOUR Par  Mohamed Habili 04/04/2017


Jamais sans Kirkouk ?


 Mossoul n’est pas encore entièrement libérée que les Kurdes ont déjà hissé leurs couleurs à Kirkouk, en signe d’annexion, sans attendre que son cas soit réglé selon les formes fixées par la constitution irakienne pour ce qui est des territoires disputés entre les différentes communautés. Apparemment ce n’est pas l’injonction du Parlement fédéral qui les fera descendre, comme en témoigne le fait que les députés kurdes toutes tendances confondues se sont retirés au moment du vote de la motion leur enjoignant de le faire. Les Kurdes veulent tout autant l’indépendance que la province de Kirkuk, qui regorge de pétrole, qu’ils partagent cependant avec d’autres communautés. A se demander d’ailleurs s’ils voudraient encore de l’indépendance si Kirkouk leur échappait. Mais qu’ils se préparent à vivre dans le cadre de leur propre Etat en totale indépendance par rapport au reste de l’Irak, cela ne fait aucun doute, malgré leurs divisions politiques internes. Ils l’ont une fois de plus fait savoir, profitant pour cela de la présence chez eux du secrétaire général de l’ONU, Antonia Guetteres, en visite non pas tant en Irak que dans les camps des déplacés de la bataille en cours de Mossoul. Ils se sont saisis de cette opportunité pour annoncer une fois de plus leur intention d’organiser un référendum d’autodétermination, comme si cela devait se faire bientôt.

Il ne manquait qu’une seule chose pour que Baghdad n’ait plus de doute à entretenir à leur sujet : la date de la tenue de ce référendum. Mais comme les Kurdes irakiens semblent tenir autant à l’indépendance qu’à Kirkouk, ils ne feraient sécession qu’une fois s’être assurés de cette dernière. Or ce n’est pas là une question susceptible de faire l’objet d’un règlement à l’amiable avec les autorités de Baghdad. Si l’on sait où les Kurdes veulent en venir, on ignore en revanche ce que le pouvoir irakien est disposé en ce qui le concerne à leur concéder, bon gré mal gré, et ce qu’il leur refuserait dans tous les cas de figure, y compris par la manière forte. Certes, l’on sait déjà que si cela ne tenait qu’à elles, les autorités irakiennes empêcheraient la sécession du Kurdistan. On ignore toutefois jusqu’où elles iraient pour faire avorter ce projet. Mais qu’elles défendent Kirkouk si les Kurdes veulent s’en emparer, cela semble une évidence. De sorte que la guerre contre Daech n’est pas encore terminée qu’une autre se profile déjà, entre Baghdad et Irbil. Elle n’est pas inéluctable, d’autant moins qu’ils combattent pour l’heure le même ennemi : Daech, et qu’ils siègent toujours dans le même Parlement. Mais elle représente une menace sérieuse. Ce que les Kurdes voient dans la situation prévalant dans la région, donc pas seulement en Irak, une chance historique dont il leur faut se saisir car elle risque de ne pas se renouveler. La question kurde se pose à peu près dans les mêmes termes en Syrie. Là aussi en effet les Kurdes attendent le bon moment de se séparer de Damas, avec l’appui des Américains et peut-être même celui des Russes, encore qu’il ne s’agisse dans leur cas que d’autonomie. Pour le moment, il n’y a que les Turcs pour s’en émouvoir franchement, et pour menacer d’intervenir militairement, les autorités syriennes ayant quant à elles plus urgent à accomplir. La force des Kurdes ne réside pas en eux mais dans le soutien que leur apportent les Américains, prétendument pour leur engagement résolu dans la lutte contre Daech, mais également dans la sympathie active des Occidentaux et d’Israël. Sans compter la guerre par procuration que se livrent dans la région l’Iran et l’Arabie Saoudite et dont l’issue n’est pas pour demain.
 


Partagez sur Facebook Twitter Google
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                 Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png