Retour a la page d'accueil

   

LA QUESTION DU JOUR Par  Mohamed Habili 04/09/2017


La carte ASL retirée du jeu


 Tous les protagonistes de la guerre en Syrie sont encore en activité, même si le rapport de force entre eux a beaucoup évolué. Tous sauf un seul, dont il n’est plus beaucoup question : l’Armée syrienne libre, qui avait fait tellement parler d’elle, mais qui depuis quelque temps déjà fait figure de premier grand perdant, car il est bien évident qu’elle ne sera pas la seule dans ce cas. Pour que la CIA ait décidé de mettre fin à l’aide qu’elle lui apportait, d’arrêter les frais pour ainsi dire, il faut qu’elle ait complètement cessé de faire illusion, n’ayant jamais été autre chose en effet, elle précisément, qu’une fiction entretenue par tous ceux qui voulaient à tout prix la fin du régime syrien. L’heure de vérité ayant fini par s’annoncer, en dépit de tout ce qui a été entrepris pour la retarder, la carte ASL a été purement et simplement retirée du jeu. Elle existait, sinon sur le terrain du moins dans les médias et dans les esprits, et puis voilà que du jour au lendemain elle n’existe plus. Ceux qui la soutenaient, et surtout la finançaient, ne se sont même pas donné la peine de lui accorder un sursis, de lui préparer la sortie. Pis encore, ils n’ont même pas tenu compte du fait qu’elle était censée appartenir à une organisation plus vaste, dont elle constituait la branche armée. Couper d’un coup et sans crier gare celle-ci, n’est-ce pas nuire grandement à la branche politique du même attelage, qui peut ainsi se voir contester toute représentativité, et par suite le droit de prendre part aux négociations de Genève, quand elles reprendront ? .

Un conflit armé se résout en deux temps et à deux niveaux différents, même si les étapes qui le rythment ont tendance à se chevaucher : militairement d’abord, politiquement ensuite. Un bord qui n’a plus de présence militaire se trouvera placé au bas bout de la table des négociations, à supposer qu’il y soit malgré tout admis. Dans tous les cas de figure, ce ne sera pas à lui de dicter les conditions de la paix. L’ASL passait jusque-là pour être la branche armée de l’opposition issue de la Conférence de Riyad. Cette opposition pouvait jusqu’à dernièrement se targuer de marcher sur ses deux jambes. Elle n’en plus a plus qu’une seule désormais. Le fait même que la guerre se poursuit, alors qu’elle n’y est plus, la dessert beaucoup. Plus elle se prolonge, moins elle-même a droit à une place dans les négociations. Il est de ce fait dans son intérêt que cette guerre se termine le plus rapidement possible. Ces principaux soutiens dans la région, à savoir l’Arabie saoudite et le Qatar, ne s’entendent plus, et c’est peu dire. Les Saoudiens chercheraient même à la convaincre de laisser tomber le préalable du départ de Bachar Al Assad. Là-dessus les Américains mettent fin à leur aide en faveur de ce qui lui tenait lieu de branche armée. L’armée syrienne a repris le contrôle de la plus grande partie du pays. Ne restent plus hors de son emprise que Raqqa et Deir-Ezzour, en partie aux mains de Daech, si l’on met de côté Idlib, où se sont parqués les débris du Front Nosra, dans l’idée qu’ils seront le moment venu défendus par la Turquie. Mais nulle trace nulle part de l’ASL. Cette situation incite par elle-même à la modération tout protagoniste d’un conflit qui s’y voit acculé. Apparemment pas l’opposition issue de la Conférence de Riyad, ni non plus le ministre français des Affaires étrangères, pour qui il n’est toujours pas admissible que le camp vainqueur de la guerre obtienne les fruits de sa victoire.


 


Partagez sur Facebook Twitter Google
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                 Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png