Retour a la page d'accueil

   

POINT chauds Par Fouzia Mahmoudi 04/09/2017

Conservateur

L’élection présidentielle française qui s’est tenue cette année a vu le délitement de la droite, qui trop sûre de sa victoire, puis frappée par le scandale Fillon, n’a toujours pas réussi à se remettre sur pied. Surtout, ce qui manque aujourd’hui chez Les Républicains, c’est un chef qui saurait redonner confiance aux électeurs de droite et aux électeurs français en générale. Laurent Wauquiez, qui a fait office durant quelques mois de président intérimaire de LR, a officialisé cette semaine sa candidature à la présidence de son parti, pour laquelle il fait déjà figure de grand favori. Une annonce faite au lendemain d’une réunion publique à Châteaurenard, où le président Les Républicains (LR) de la région Auvergne–Rhône-Alpes a appelé au «rassemblement» de son parti et à une droite «vraiment de droite». «Je suis candidat à la présidence des Républicains. Car je veux faire renaître l’espoir à droite. Je pense qu’on a besoin d’un profond renouvellement», a-t-il déclaré dans une interview au quotidien français Le Figaro. Prêt à viser la tête d’un parti meurtri par la séquence électorale 2017, avec l’échec de François Fillon au premier tour de la présidentielle et la division par deux de son nombre de députés à l’Assemblée, Wauquiez souhaite que «la reconstruction de la droite se fasse sur des valeurs claires». Wauquiez est le quatrième candidat officiellement en lice pour ce scrutin, qui doit se dérouler les 10 et 17 décembre prochain. Avant lui, Daniel Fasquelle (député du Pas-de-Calais), Florence Portelli (porte-parole de François Fillon lors de la présidentielle) et Laurence Sailliet (membre du bureau politique) ont également annoncé leur candidature.

250 000 militants encartés LR auront le choix lors du congrès virtuel des 10 et 17 décembre. Wauquiez reste néanmoins le grand favori de cette élection. Critiqué par une grande partie des cadres du parti, il est apprécié des militants. Ces dernières années, il a pu se constituer une assise solide au sein de sa famille politique. A chaque conseil national, depuis 2014, il a notamment été le dirigeant le plus applaudi, en allant souvent plus loin que Nicolas Sarkozy sur les thèmes identitaires et conservateurs. Les thèmes qu’il évoque régulièrement sont plébiscités par les adhérents du parti, qui n’ont cessé de se déporter vers la droite depuis plusieurs années : la lutte contre l’assistanat ; l’évocation de «racines chrétiennes» de la France ; l’euroscepticisme. Et il pourrait rencontrer également un certain succès auprès des électeurs déçus de Marine Le Pen qui verraient en lui la représentation de leur idéologie droitière. Reste toutefois à voir si les électeurs les plus à droite prendront le dessus sur ceux qui souhaitent que leur parti retrouve une ligne plus modérée, ou si la ligne droitière aura le dessus sur les autres courants qui se côtoient chez Les Républicains.
 

 

 

Partagez sur Facebook Twitter Google

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                              © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                   Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png