Retour a la page d'accueil

   

LA QUESTION DU JOUR Par  Mohamed Habili 05/08/2017


Trump tiendra-t-il malgré tout ?


 Donald Trump est encore loin d’avoir bouclé la première année de son mandat, mais il donne déjà l’impression d’un président usé par l’exercice du pouvoir, d’un homme au bout du rouleau. C’est à croire qu’il n’entame pas un premier mandat mais qu’il peine plutôt à en terminer un deuxième, sans perspective d’une réélection. Il n’est à peu près rien de ce qu’il a entrepris depuis qu’il est aux commandes qui n’ait été mis en échec, soit totalement soit partiellement. Et quand ce n’est pas par le système judiciaire, c’est par le Congrès, où pourtant son parti est majoritaire. En ce qui le concerne, il n’a pas connu ne serait-ce qu’un semblant d’état de grâce. A la Maison-Blanche même, autant dire dans son pré carré, il ne compte pas que des amis. Ce sont des collaborateurs à lui, des membres de sa propre administration, des amis personnels peut-être, qui organisent les fuites faisant les choux gras des médias, infiniment hostiles pour les plus importants d’entre eux. La dernière de ces fuites périodiques concerne les textes complets de deux conversations téléphoniques qu’il a eues dans les jours suivant son entrée en fonction, l’une avec le président mexicain et l’autre avec le Premier ministre australien. Aucune n’était destinée à être portée à la connaissance du public, ni dans ses grandes lignes ni à plus forte raison dans ses détails.

Le journal qui en a eu la primeur, le Washington Post en l’occurrence, n’a même pas cherché à cacher qu’il les tenait de l’intérieur de la Maison-Blanche. Comme si au point où on en était désormais, plus besoin de s’embarrasser de précautions de ce genre. Depuis des mois, les démocrates faisaient pression sur les républicains pour les amener à s’unir à eux à l’effet d’enclencher le processus de destitution de Donald Trump, mais sans parvenir une seule fois à les faire voter comme eux. Mais voilà que les deux camps votent à l’unisson de nouvelles sanctions contre la Russie, dans l’intention évidente de gêner la politique russe de Donald Trump. A la limite, peu importe les motifs allégués, l’important à relever, c’est que pour la première fois s’est constitué un bloc anti-présidentiel au sein du Congrès, un précédent qui pourrait bien en inspirer d’autres. La preuve est désormais faite en tout cas qu’une coalition par-delà le principal clivage politique est quelque chose de faisable. La divulgation des deux conversations téléphoniques n’est pas un hasard, elle vient au contraire dans le prolongement de ce premier grand revers subi par Donald Trump. Il s’agit de pousser l’avantage, d’affaiblir encore plus le président, mais la fuite est destinée à un autre public. Maintenant que d’une certaine façon l’immunité parlementaire du président est levée, il importe de s’attaquer à son soutien en dehors des institutions, c’est-à-dire à ses électeurs, vers lesquels lui-même a l’habitude de se tourner quand il se sent en difficulté. La publication de la conversation avec le président mexicain, qui tout de même remonte au mois de janvier, vise à montrer le ton très conciliant dont usait Donald Trump avec son interlocuteur s’agissant du mur entre leurs deux pays, censé s’ériger aux seuls frais du Mexique. Un ton fort pas exactement celui auquel l’électeur de Trump se serait attendu. Quant à l’autre conversation, portant sur un engagement pris par Obama d’accueillir quelques centaines de refugiés économiques arrivés en Australie par bateaux, il semble que sa publication vise aussi bien à brouiller les pistes qu’à montrer un Trump bien plus conciliant en matière d’immigration qu’on ne le croirait.


 


Partagez sur Facebook Twitter Google
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                 Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png