Accueil

05/08/2017
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 

Techniques de plantation et de transformation de l'aloe vera
Plus de 40 jeunes formés dans la wilaya de Khenchela

  
   Au moins 43 jeunes dans la wilaya de Khenchela ont été formés aux techniques de plantation et de transformation de l'aloe vera à l'initiative de la Direction locale des services agricoles (DSA), a-t-on appris, jeudi, des responsables de ce secteur.

Par Lydia O.

La chef du service de l'inspection vétérinaire et de la santé végétale au sein de cette direction, Radia Benkhelifa, a précisé que les jeunes ayant bénéficié de cette formation, organisée en juillet dernier, ont été choisis par l'Association des jeunes pour le développement et la renaissance de la wilaya de Khenchela, soutenue par le programme d'appui Jeunesse-Emploi (PAJE) en Algérie dans le cadre d'un partenariat entre le gouvernement algérien et l'Union européenne. La formation, tenue à la Chambre d'agriculture de la wilaya, les stagiaires se sont familiarisés, au cours de cette session de trois jours à travers des cours théoriques avec, entre autres, les méthodes de plantation de l'aloe vera, les conditions convenables pour son développement ainsi que sa classification, a détaillé la même source. La deuxième phase de cette formation, prévue en septembre prochain dans une des pépinières de la wilaya, sera consacrée aux cours pratiques et encadrés par des cadres de la DSA, a-t-on noté. L'objectif de cette initiative, supervisée par les services de la DSA, est d'encourager le travail associatif et de mettre en exergue l'importance du travail avec la collaboration du secteur agricole, a affirmé Mme Benkhelifa. De son côté, la présidente de l'Association des jeunes pour le développement et la renaissance de la wilaya de Khenchela, Chahrazed Seghiri, a indiqué que cette formation est la première du genre à l'échelle locale, consacrée à la frange de jeunes âgés entre 18 et 35 ans dont certains à besoins spécifiques, soulignant que des sessions de formation similaires sont également prévues dans la wilaya. L'organisation de la prochaine étape de cette formation vise aussi à orienter cette frange de jeunes à créer leurs micro-entreprises spécialisées dans la plantation de l'aloe vera, a-t-elle indiqué, soulignant que cette plante médicinale sera achetée et transformée en huile par la même association, comme «une première expérience en Algérie».
 
L. O./APS.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Oran/AEP
Un taux de satisfaction de plus de 95% en H/24 


 La wilaya d'Oran enregistre, en matière d'alimentation en eau potable (AEP) en H/24, un taux de satisfaction qui oscille entre 95 et 96%, a-t-on appris du directeur des ressources en eau. «Avec le transfert du réservoir de Araba, d'une capacité de 95 000 mètres cubes en cours de réalisation, devant assurer l'alimentation de la région de Oued Tlélat (17 000 logements), nous passerons à un taux de 100% en H/24 au niveau de la wilaya d'Oran», a assuré Djelloul Tarchoune lors d'une rencontre de l'exécutif, indiquant que le taux d'avancement des travaux de ce réservoir est de 70%. Selon le même responsable, les besoins en alimentation en eau potable sont estimés à 385 000 m3/jour pour une production totale de 450 000 m3/jour notamment avec l'arrivée de la saison estivale, rappelant que la grande partie d'approvisionnement de ce précieux liquide est assurée par la méga station d'El Mectaa, dotée d'une capacité de 500 000 m3/j. M. Tarchoune a expliqué, dans ce sens, que 250 000 m3/j d'eau potable sont produites par la wilaya d'Oran.

Le restant provient de transfert d'autres systèmes, dont 120 000 m3/jour de la wilaya d'Aïn Témouchent et de la station de dessalement de l'eau de mer «Kahrama» d'Arzew (90 000 m3/jour). En matière d'assainissement, plusieurs points noirs ont été signalés, à savoir le déversement des eaux usées d'entités économiques polluantes situées au niveau de la zone industrielle de Hassi Bounif et l'absence de contrôle de certaines installations classées par la direction de l'environnement de la wilaya, qui a plaidé pour un travail de coordination pour mettre en demeure ces unités polluantes, à s'équiper d'un système de traitement des déchets. Les eaux rejetées doivent répondre également aux normes pour passer par le collecteur d'hygiène, a fait observer le directeur des ressources en eau qui a souligné que les pouvoirs publics ont consenti d'importants investissements pour assurer une couverture totale en matière d'assainissement, à travers la réalisation de stations de traitement et d'épuration des eaux usées dont celles d'El Kerma (270 000 m3/j).

Hatem D./Agences.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Boumerdès
Plus de 8 000 oliviers et 9 ha d'arbres fruitiers ravagés par les feux

 
 Plus de 8 000 oliviers et 9 ha d'arbres fruitiers ont été ravagés par les incendies qui se sont déclarés ces derniers jours dans la wilaya de Boumerdès, suite aux fortes vagues de chaleur, selon un bilan préliminaire des dégâts rendus public par la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya. Le recensement des dégâts occasionnés par les feux dans le secteur agricole se poursuit toujours, notamment au niveau des communes des Issers, Timezrit, Thenia, Taourgua, Afir et Keddara, a indiqué le directeur par intérim de la DSA, Messaoudi Rachid. Selon le responsable, la quarantaine de foyers d'incendie recensés à travers la wilaya, ont également causé la mort de 3 000 poussins à Taourgua, outre la perte de deux étables de poulets à Thenia, la mort de 12 têtes ovines aux Issers, et la perte d'une centaine de ruches d'abeilles à travers les communes touchées par les feux. D'autre part, près de trois ha de blé ont été ravagés dans de nombreuses régions de la wilaya, en plus de 3 000 bottes de fourrage destiné au bétail.

Le même responsable a signalé le recensement de ces dégâts sur le terrain, suite à des plaintes présentées par les agriculteurs concernés. Par ailleurs, le chargé de la communication auprès de la Protection civile de la wilaya, le capitaine Ait Kaci Ahmed, a fait part, à l'APS, de l'enregistrement, durant ces dernières 48 h de pas moins de 132 interventions effectuées par les éléments de la Protection civile, pour éteindre une dizaine de grands foyers d'incendie et d'autres secondaires. Ces foyers déclarés principalement dans les communes d'Aumale, Ouled Aissa, Afir, Issers, Zemmouri, Legata et Bordj Menail, ont ravagé, selon le même responsable, une soixantaine d'hectares de forêt, d'arbres fruitiers et de surfaces agricoles, au moment où un jeune de 20 ans a péri par le feu dans la forêt Koudiette Laàrayess de la banlieue de la commune de Legata. En outre, 35 habitations ont été sauvées des flammes, au même titre que de grandes surfaces agricoles et de forêts, grâce à la mobilisation de pas moins de 100 sapeurs- pompiers, 24 camions anti- incendie et 4 ambulances, a assuré le capitaine Ait Kaci Ahmed.

L. A./Agences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Direction du commerce de Constantine
76 appels reçus au numéro vert «1020» depuis sa mise en service  


 Les services de la direction du commerce de la wilaya de Constantine ont reçu 76 appels téléphoniques de citoyens au numéro vert «1020» depuis sa mise en service, visant à signaler des dépassements commis par des commerçants, a-t-on appris, jeudi, auprès de cette direction. Ces appels ont été enregistrés entre le 18 avril 2017, date de mise en service de ce numéro vert, et le 31 juillet 2017, donnant lieu à 163 interventions des brigades de la direction du commerce, a indiqué Azzeddine Ghoumazi, responsable de la cellule de communication. Selon ce même responsable, ces interventions ont permis de relever 77 infractions qui se sont soldées par 69 procès-verbaux (PV) avec poursuites judiciaires et 17 propositions de fermeture de commerce durant cette même période. Sur les principales infractions relevées, les brigades de la direction du commerce ont recensé vingt trois pour non-respect des prix réglementaires, treize pour défaut d'affichage des prix, quatorze pour manque d'hygiène, sept pour défaut de facturation, sept pour commercialisation de produits périmés et six pour absence de registre du commerce, a-t-il détaillé. M. Ghoumazi a, par ailleurs, fait remarquer que 64% des appels téléphoniques reçus, soit 49 appels sur les 76 enregistrés, sont fondés, alors que les 27 restants se sont avérés infondés, citant à titre d'exemple le cas où les brigades de contrôle ne trouvent pas notamment de commerce à l'adresse indiquée par les citoyens. Mis en service par le ministère du Commerce, ce numéro vert a été lancé dans le cadre du contrôle des pratiques commerciales, la lutte contre la spéculation, le contrôle de la conformité des marchandises et vise à permettre aux citoyens de signaler les dépassements commis par les commerçants, concernant les produits de large consommation et les pratiques portant atteinte à la santé du consommateur, a-t-on rappelé.
.


 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png