Retour a la page d'accueil

   

LA QUESTION DU JOUR Par  Mohamed Habili 06/09/2016


Initiative américaine contre réalisme russe


 Simple coïncidence ou acte délibéré ? C’est au moment où le G20 s’ouvrait en Chine que l’armée syrienne a fait savoir qu’elle avait repris le contrôle des zones qu’elle avait dû abandonner dans Alep aux groupes rebelles quelques jours auparavant. On s’attendait à ce que Russes et Américains révèlent à Hangzhou les détails de l’accord dont il a été question lors de la dernière rencontre à Genève entre John Kerry et Sergueï Lavrov, et qui alors pouvait sembler sur le point d’aboutir, mais c’est de Syrie même qu’est venu le démenti par les actes, à croire que le fait avait été étudié pour survenir en temps et lieu, précédant par ailleurs de quelques heures seulement la rencontre prévue entre les deux présidents, Obama et Poutine. Le président américain, il est vrai, avait déjà assez explicitement annoncé la couleur en disant que les désaccords sur la Syrie restaient encore profonds entre son pays et la Russie, mais il n’avait pas exclu pour autant qu’un rapprochement puisse se produire visant à faire baisser l’intensité des combats, principalement dans l’intérêt des populations civiles. D’une façon générale les Américains auront tout fait pour montrer que si les négociations n’ont pas abouti, ce n’est pas de leur faute, mais celle des Russes.

Il ressort de leurs déclarations que l’accord en discussion est en entier leur initiative, et que le rôle des Russes a consisté jusque-là à voir comment le vider de sa substance, sinon à le récuser purement et simplement. Il y aurait d’une part une réelle volonté d’aboutir à une cessation des hostilités dans toute la Syrie, prélude à des négociations prometteuses, et cette bonne disposition serait entièrement la leur, et de l’autre une flagrante mauvaise volonté de la part des Russes, qui ne voudraient d’aucune solution qui ne garantisse pas le maintien du régime syrien pour l’essentiel dans sa forme actuelle. Ce à quoi les Russes répondent, mais jusque-là par l’intermédiaire d’échelons subalternes, que les négociations achoppent en réalité sur des divergences concrètes, dont la plus importante concerne la liste des groupes terroristes qui le cas échéant seraient exclus du cessez-le-feu. Or ce point est crucial. Si un cessez-le-feu est décrété qui n’englobe pas – en dehors bien sûr de Daech – le groupe affilié à Al-Qaïda, qui en prévision de cette étape a d’ailleurs pris soin de changer de nom, et contre lequel Américains et Russes joindraient leurs forces, comme stipulerait une clause de l’accord en discussion, ce serait comme si les Américains se retournaient contre l’opposition syrienne, entendu que le Front Nosra est sa principale composante militaire. N’oublions pas que celui-ci figure toujours sur la liste américaine des organisations terroristes. Les Etats-Unis iraient-ils jusqu’à vouloir son élimination, avec la même détermination que la Russie, dans le cas où un accord est effectivement passé entre eux ? Cela ne reviendrait-il pas à dégarnir grandement les rangs de la rébellion, avec pour effet en quelque sorte indésirable, mais néanmoins inéluctable, de dévoiler la faiblesse insigne de sa composante modérée, théoriquement partie prenante aux négociations devant s’en suivre ? On a du mal à le croire. On comprend en tout cas que les Russes ne veulent pas s’engager à la légère dans une voie tracée par les Américains, qu’ils leur demandent des garanties avant de rien convenir avec eux. La mauvaise volonté que les Américains s’emploient à leur faire prêter par le reste du monde n’est en réalité que réalisme et circonspection, pour peu qu’on y regarde.

Partagez sur Facebook Twitter Google
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                 Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png