Retour a la page d'accueil

   

LA QUESTION DU JOUR Par  Mohamed Habili 10/09/2016


La Turquie prête à aller plus loin en Syrie


 La Turquie n'a pas plus tôt réussi à envoyer quelques-uns de ses chars à l'intérieur de la Syrie, et encore en prenant garde à rester en vue de ses frontières, que la voilà qui propose aux Etats-Unis d'intervenir conjointement pour libérer Raqqa, la capitale de Daech, qui elle par contre n'est pas la porte à côté. Ce que ni la Syrie ni la Russie ne voient d'un bon œil, bien entendu, et qui commencent à le dire, de plus sur un ton qui risque de s'envenimer si jamais la Turquie donne seulement le sentiment que ces visées dans la profondeur syrienne ne sont pas pour elle que des convoitises sans lendemain. Raison suffisante en tout cas pour que les Etats-Unis aient l'air de prendre au sérieux son offre. Pour l'heure cependant, leur ministre de la Défense, Ashton Carter, parait surtout comme quelqu'un qui s'amuse de l'opportunisme infini de la Turquie d'Erdogan, mais sait-on jamais ? La seule chose dont on puisse être à peu près certain au jour d'aujourd'hui, c'est que les Etats-Unis ne se lanceront dans aucune aventure susceptible de les entraîner beaucoup plus loin qu'ils ne voudraient aller pour le moment dans le conflit syrien.

Il suffit à l'administration sortante que les lignes ne bougent pas en Syrie, ou alors si peu, pendant le peu de mois qu'il lui reste avant de céder la place à une autre équipe, dont elle-même espère bien entendu qu'elle sera dirigée par Hillary Clinton. Jusqu'à tout récemment, ce vœu semblait en voie de se réaliser, et puis voilà que le rival de cette dernière contre toute attente revient dans la course. En fait, il lui a suffi de changer la direction de son staff de campagne pour non seulement combler son retard par rapport à Clinton, mais pour passer devant elle, dans certains sondages tout au moins. De sorte que la non-élection de Clinton un temps écarté recommence à hanter son camp, lui en premier lieu bien sûr, mais presque tout autant un large secteur de la classe dirigeante américaine, toutes tendances confondues, pour qui l'élection de Trump équivaudrait à une catastrophe. En dehors des Etats-Unis on a du mal à voir ce à quoi Trump doit d'être perçu comme un danger par une bonne partie de l'opinion américaine. Comme cet homme n'a jamais été au pouvoir, et que de plus il n'est même pas un politicien professionnel comme sa rivale, le reste du monde serait plutôt enclin à professer à son égard un préjugé favorable. Pour ne parler que de notre région, des deux prétendants à la Maison-Blanche, ce serait plutôt Clinton qui serait un facteur de déstabilisation. Car elle a un passé politique en ce qui la concerne, et pas n'importe lequel puisqu'il est lié à l'une des pires catastrophes que cette région a connues, dont du reste ses effets se poursuivent à ce jour : l'invasion de l'Irak par l'armée américaine, dont Clinton a été l'un des chantres. De sorte qu'on est en droit de se demander si le danger que représente Trump pour nombre de citoyens américains ne tient pas au fait qu'il est porteur d'une autre politique syrienne que celle de sa rivale. Encore qu'il faille préciser une chose : Clinton s'est gardée jusqu'à présent dans sa campagne quelle serait sa politique syrienne, se doutant bien qu'elle n'est pas de nature à la rendre plus populaire qu'elle n'est, mais aussi de peur de dire du mal de celle qui est menée par Obama, alors qu'elle ne l'a emporté sur Sanders dans le camp démocrate que parce qu'elle a réussi à se passer pour sa continuatrice.


 


Partagez sur Facebook Twitter Google
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                 Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png