Accueil

17/05/2018
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

QR Code

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 

Souk Ahras/ Ain Dalia
Lancement des travaux de réhabilitation de la station de traitement des eaux
 

  
  Les travaux de réhabilitation de la station de traitement et de pompage des eaux d'Ain Dalia (7 km à l'Est de Souk Ahras) ont été lancés au début du mois de mai en cours, a indiqué le directeur de la station.

Par Lyes B.

Mobilisant une enveloppe financière d'un milliard DA, l'opération permettra à l'unité de production de l'Algérienne des eaux (ADE) d'Ain Dalia de porter ses capacités de pompage, de 92 000 m3/jour actuellement, à 104 000 m3/jour, selon la même source qui a relevé que le barrage d'Ain Dalia alimente les wilayas de Souk Ahras, Tébessa et Oum El Bouaghi à raison de 30 000 m3 tous les 3 jours pour chaque wilaya. L'alimentation d'Oum El Bouaghi à partir de ce barrage devra cesser dès le début du mois du Ramadan et sera assurée à partir du nouveau barrage d'Ourkis (Oum El Bouaghi), dans le cas où l'installation de la station de traitement de ce nouvel ouvrage est achevée, avait indiqué le secrétaire général du ministère des Ressources en eau, lors de sa visite en mars dernier à Souk Ahras. La mise en œuvre de cette mesure permettra de porter à 35 000 m3/jour les quantités d'eau réservées à l'approvisionnement de la wilaya de Souk Ahras. Parallèlement à cela, des travaux sont en cours pour réhabiliter une canalisation de transfert d'eau à partir de la station de Taoura, sur une distance de 6 km, conjointement menés par l'unité de production d'Ain Dalia et l'unité de distribution de l'ADE de Tébessa. Une étude concernant l'alimentation en eau des villes de Sedrata, M'daourouch, Bir Bouhouche et Zouabi à partir du barrage d'Ourkis (Oum El Bouahgi) sera, en outre, lancée «prochainement», a-t-on indiqué. Le niveau d'eau du barrage d'Ain Dalia, d'une capacité de 76 millions m3 a atteint actuellement 14,142 millions m3 contre 5 millions m3 en janvier passé, selon M. Djerbellou qui a noté que dans le cadre du plan d'urgence visant à résoudre le problème du déficit en eau dans la wilaya, 17 forages ont été lancés dernièrement dans les communes de Taoura, M'daourouch, Sedrata, Mechrouha et Souk Ahras, outre l'alimentation du chef-lieu à partir des forages artésiens de Taoura. Le déficit en approvisionnement en eau sera résorbé dans les communes frontalières de Heddada, Ouled Moumène, Khedara, Ain Zana et Ouled Driss où le ratio moyen journalier par habitant passera de 111 litres à 152 litres, selon la direction des ressources en eau. La même source souligne, par ailleurs, que le taux de raccordement de la wilaya au réseau AEP est passé de 52 % en 1999 à 98 % actuellement, et celui du raccordement au réseau d'assainissement de 50 % à 96 % pour la même période, durant laquelle le ratio journalier par habitant a augmenté de 93 litres à 134 litres.

L. B./APS.


Retour a la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Biskra
Une production céréalière prévisionnelle d'environ 975 000 quintaux attendue


 La campagne moisson-battage de la saison agricole 2017-2018 a été lancée à Biskra dans le périmètre Sarek, dans la commune de M'lili, où une production céréalière prévisionnelle avoisinant les 975 000 quintaux est attendue. Selon les informations fournies, au niveau de l'exploitation agricole des frères Chamekh, par les responsables du secteur, lors du lancement de l'opération, la production attendue en blé dur avoisinera les 511 000 qx, le blé tendre 190 000 qx, l'orge 269 000 qx et plus de 2 000 quintaux d'avoine. Plus de 21 000 quintaux de graines dont 19 000 qx destinés à la production du blé dur seront, par ailleurs, réservés en prévision de la prochaine saison agricole, selon les explications fournies à cette occasion. Une surface d'environ 30 000 hectares a été emblavée au titre de l'actuelle saison agricole, a-t-on également souligné, précisant que sur cette superficie plus de 12 000 hectares ont été consacrés à la culture du blé dur et 5 500 hectares au blé tendre, alors qu'une superficie de plus de 11 000 hectares a été réservée à la production de l'orge. Ces surfaces agricoles sont réparties à travers les périmètres des communes de Doucène, Zeriba, El Oued et Oumache, a-t-on précisé. Le wali de Biskra, Ahmed Keroum, qui a présidé la cérémonie de lancement de cette campagne a insisté sur l'importance de soutenir les efforts des agriculteurs pour permettre un rendement positif, réitérant l'engagement des services de la wilaya à promouvoir ce secteur.


Hocine A.  

 

Retour a la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bordj Bou Arreridj / Exploitation de terres agricoles
Octroi de près de 1 600 contrats de concession

 
 Au total, 1 598 agriculteurs de la wilaya de Bordj Bou Arreridj ont bénéficié de contrats de concession pour l'exploitation de terres agricoles, a-t-on appris du directeur de l'Office national des terres agricoles (ONTA), Amar Bouziane. Ce quota de contrats de concession accordé fait partie d'un total de 1.637 dossiers de demandes approuvés, a indiqué le même responsable, ajoutant que parmi les requêtes déposées, seulement 39 d'entre elles sont en cours de traitement par les services des Domaines. Le même responsable a précisé que «le traitement de 50 demandes ne répondant pas aux conditions d'éligibilité a été suspendu, et ce conformément à l'article 30 de la loi 10/03», soulignant que la superficie globale de ces terres octroyées a été estimée à plus de 245 000 hectares dont 186 600 à vocation agricole. L'opération d'attribution des contrats de concession sera achevée «avant la fin de l'année en cours», et ce en application des instructions du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche visant la finalisation du processus de changement des anciens contrats administratifs d'exploitation de terres agricoles en contrats de concession. Ce décret ministériel a permis de faciliter aux agriculteurs l'exploitation des terres, y compris le droit à la copropriété, au désistement au profit des ayants droit, le transfert du droit de concession suite à un décès, en plus du droit de retirer le contrat de concession pour non-respect des lois en vigueur. Il est à signaler que l'acquisition de contrats de concession pour l'exploitation de terres agricoles a constitué, ces dernières années, un problème pour les agriculteurs et a influé négativement sur le rendement agricole dans cette wilaya.


T. Kh.

 

Retour a la page d'accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tissemsilt
Un taux d'adhésion de 3% des agriculteurs à la CNMA  


 Le taux d'adhésion des agriculteurs à la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) n'a pas dépassé les 3 % à Tissemsilt depuis le début d'année dernière et jusqu'à fin avril dernier, a déclaré le directeur local de la CNMA. «Ce taux est très faible eu égard au nombre d'agriculteurs activant dans la wilaya estimé à 12 000 inscrits à la Chambre d'agriculture», a estimé M'hamed Mahia, en marge des portes ouvertes sur les mesures prises contre les dégâts occasionnés par les incendies des récoltes agricoles durant l'été. Il a ajouté que la CNMA enregistre toujours un faible engouement sur les assurances agricoles en dépit des mesures incitatives et facilitations accordées dans ce domaine, signalant que 80 agriculteurs seulement activant en céréaliculture dans la wilaya ont souscrit une assurance sur leurs récoltes durant cette période outre l'assurance sur 600 tracteurs et 70 moissonneuses batteuses. Par ailleurs, le responsable a indiqué que la Caisse nationale de mutualité agricole recense chaque année une moyenne de cinq accidents dans le secteur agricole, soulignant que les agriculteurs sinistrés dernièrement à cause des intempéries qu'a connus la région en avril dernier n'étaient pas assurés au niveau de la CNMA. Ces portes ouvertes organisées par la CNMA en collaboration avec la direction des services agricoles, l'Union de wilaya des paysans algériens, ont permis de fournir des explications sur le mode d'assurance sur les dégâts causés par les incendies de récoltes et d'indemnisation lors de catastrophes naturelles.

L.I./APS.

 

Retour a la page d'accueil

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png