Retour a la page d'accueil

   

LA QUESTION DU JOUR Par  Mohamed Habili 22/10/2016


Avec Daech le pire est sûr dès lors qu'il est possible


 On sait que Daech n'a pas pour habitude de défendre une position jusqu'à l'épuisement de ses forces, jusqu'au dernier de ses hommes sur place. En tout cas, on ne connait pas d'exemple où il a préféré périr jusqu'au dernier plutôt que d'abandonner la partie, ce qui est tout de même assez paradoxal de la part d'un groupe sanguinaire, et dont l'une des armes favorites est l'attentat suicide. Même quand il se retranche dans un dernier réduit, comme dans Syrte en ce moment, son but n'est pas de repousser l'attaque dont il est l'objet, mais de gagner du temps, pour permettre au meilleur de ses forces de se replier, tout en s'arrangeant pour tuer un maximum de ses assaillants. On peut même se demander si dans Syrte précisément son seul but n'est pas d'abattre le plus de ces derniers qu'il pourrait, sachant que le plus gros de ses troupes a disparu depuis longtemps dans la nature. Il n'y a aucune raison de penser qu'il va agir différemment dans Mossoul, sous prétexte que c'est là qu'il a proclamé le califat il y a à peine deux ans. Il n'en reste pas moins qu'à ses yeux cette ville n'est pas n'importe quelle place. Les craintes qu'il y commette un grand massacre avant de la quitter sont justifiées. Car c'est de cette façon qu'à la fois il scande ses défaites et qu'il les amoindrisse à ses propres yeux. Plus importante est la place qu'une force écrasante est venue lui reprendre, et qu'il sait devoir de toute façon restituer à ses propriétaires légitimes, plus grand doit être le prix du sang à payer par ceux-ci.

Les militaires américains n'écartent pas la possibilité qu'il recoure à une arme de destruction massive avant de se retirer de Mossoul, non dans l'idée de sanctuariser la ville, ni de repousser l'attaque, mais dans le seul but de tuer en grand. L'attaque chimique que craignent les Américains est tributaire de ses seules capacités à la réaliser. Si les experts parviennent à la conclusion dès à présent, alors que la bataille ne fait que commencer, que la chose est dans ses cordes, quand bien même ce serait sous une forme rudimentaire, alors on peut être sûr qu'elle aura lieu. Mais le diront-ils ? En informeront-ils la population ? Cela est une autre question. Il y a des raisons de penser qu'ils n'en feront rien, dont la première est qu'il n'y a pas moins dans ce cas de figure de venir en aide aux habitants, dont Daech se sert depuis le début comme d'un bouclier. La nature criminelle de Daech éclate aux yeux dans cette éventualité : il ne cherche pas tant à défendre ses conquêtes qu'à commettre le plus grand carnage possible. A son sujet, et dans chaque cas il ne faut pas se demander s'il va commettre tel crime, mais s'il en est capable réellement, s'il en a les moyens.

Le peut-il ? Alors autant agir comme si c'était là une certitude, et même comme si cela ne pouvait pas ne pas se faire. Les experts américains ont pris des échantillons pour les analyser. Ils sauront peut-être bientôt si une attaque chimique se produira dans Mossoul, et de quelle ampleur. Ils en informeront les autorités irakiennes, qui sans doute poursuivront sur leur lancée, qu'il y en ait une ou pas qui se prépare. On n'imagine pas en effet qu'elles arrêtent l'offensive en vue de reprendre Mossoul parce qu'il s'est avéré dans le feu de l'action que Daech a effectivement les moyens d'une attaque au gaz et qui risque d'être d'envergure. En règle générale, ce genre de questions on se les pose avant le début des opérations, et on leur trouve des solutions, ou pas d'ailleurs, par l'emploi de méthodes spéciales. On peut donc penser que si la bataille a commencé, c'est qu'on a pris en  compte toutes les éventualités.


 


Partagez sur Facebook Twitter Google
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                 Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png