Accueil

24/06/2017
 
 

Caricature


Archives

Partagez sur Facebook Twitter Google


Sondage 

Contact

Direction -

 Administration 2, Boulevard Mohamed V - Alger- Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15.

SERVICE PUBLICITÉ


 

 

Le Jour d'Algérie

sur votre smart phone

 

 

Téléchargez le scanne

QR code

 

 


Soirées de ramadhan à Tizi Ouzou
Ali Amrane enflamme la Maison de la culture


 Mohamed Allaoua conquiert son public à Boudjima et Nouara chante pour les malades du CHU.

Par Hamid Messir

Tizi Ouzou a été gâtée ces derniers jours du mois de ramadhan au plan de l'animation artistique. Les fans des chanteurs de Kabylie ont l'embarras du choix pour passer leurs soirées de ramadhan de par les concerts concoctés par la direction de la culture aux côtés de quelques organismes privés. Mercredi dernier pendant que Ali Amrane enflammait la maison de la culture Mouloud-Mammeri, Mohamed Allaoua faisait danser son public à Boudjima. C'était les deux grandes affiches de la soirée.

La maison de la culture de Tizi Ouzou s'est avérée trop exiguë pour contenir les fans du rocker Ali Amrane qui ont fait le déplacement dans l'espoir d'assister à sa prestation. Seuls un peu plus de 700 personnes ont réussi à obtenir le ticket d'accès alors qu'un nombre aussi important a rebroussé chemin avec ce sentiment de frustration de ne pouvoir profiter de cette ambiance électrique de leur idole. Certains ont déboursé 1 200 dinars, soit le double du prix du ticket, n'ayant pas résisté à leur désir d'être de la fête d'autant plus que c'est l'unique spectacle de leur chanteur cette année à l'occasion du ramadhan. A l'intérieur de la salle, une parfaite communion s'est instaurée entre le public et l'artiste. Des chants tantôt ryhtmés tantôt mélodiques, au bonheur des jeunes et moins jeunes. «Khali Slimane» (Mon oncle Slimane), «Houria» (Houria), «Tabalizt» (La valise), «Tilufa» (Le problème), «Bghigh ak mehemlagh» (Je veux t'aimer), «Sfina» (Le bateau), «Mariage noir et blanc» et d'autres chansons tirées de son riche répertoire ont été interprétées durant le spectacle de deux heures avec un public reprenant en chœur. Ali Amrane a offert un vrai régal à son public et s'est lui-même plongé dans cette ambiance «n'temourth» (pays) qui lui permet de se ressourcer à l'occasion de chacun de ses spectacles, lui qui vit à l'étranger.
A quelques kilomètres de Tizi Ouzou, à Boudjima, Mohamed Allaoua avait rendez-vous avec son public pour passer une soirée mémorable pour ses milliers de fans qui ont fait le déplacement. Des chansons très rythmées de l'auteur de «Tamaghartiw» (Ma femme) a fait danser tout Boudjima. Comme à l'occasion de tous les spectacles, Mohamed Allaoua a rendu hommage aux grandes figures de la chanson kabyle et des militants de la cause amazighe. A noter que le chanteur Ali Amrane a animé un autre gala dans la soirée à Boudjima, devant des milliers de personnes avec le même succès que son spectacle de la veille.

Nouara a chanté pour les malades du CHU de Tizi Ouzou
Enfin, dans la soirée de jeudi, la diva Nouara a offert des moments de joie aux malades du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou en animant un gala au niveau de l'auditorium du même établissement. Des dizaines de malades accompagnés de leurs parents ont été bercés par la voix de Nouara. Elle a interprété pendant près d'une heure de nombreuses chansons tirées de son riche répertoire. Nous avons remarqué la présence également du personnel médical à cette sympathique soirée organisée avec la contribution de la direction locale de la culture.

H. M.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Musique chaâbi
Un nouvel album de Chaou Abdelkader bientôt dans les bacs


 Une bonne nouvelle pour les mordus de chaâbi. Après cinquante ans de carrière artistique, le grand chanteur Abdelkader Chaou prépare un nouvel album pour ses fans. Cet album qui se prépare en collaboration avec le parolier Yacine Bouzama sera dans les bacs avant la fin de l'année courante, a déclaré le chanteur en marge d'une soirée artistique organisée à Mascara.
Après avoir animé une soirée artistique pleine de sonorités et d'émotions, le grand chanteur de chaâbi, Abdelkader Chaou, a annoncé une bonne nouvelle à ses fans à travers la presse. Il s'agit d'un nouveau-né artistique qui apparaît à l'horizon. En effet, le chanteur Abdelkader Chaou prépare un nouvel album en collaboration avec l'écrivain parolier Yacine Bouzama, a-t-il déclaré. L'artiste a souligné aux journalistes, en marge d'une soirée animée et organisée par la maison de la culture de Mascara à l'occasion des veillées du mois de ramadhan, que son nouvel album se prépare en collaboration avec le parolier de chant chaâbi Yacine Bouzama. Cet album, qui sera édité cet été, ne sera pas la répétition d'anciennes chansons. Par contre, il comprend huit chansons dont certaines du patrimoine et d'autres nouvelles, a précisé Abdelkader Chaou, soulignant qu'il éprouve un grand plaisir à préparer cet album. Une seule préoccupation pour ce nouvel album a été annoncée par l'artiste. Il s'agit, insiste Abdelkader Chaou, du piratage et la diffusion sur internet et les réseaux sociaux ainsi que les répercussions négatives sur les producteurs qui subissent les frais de droit d'auteur, des troupes musicales et des studios et autres.
«Je souffre de l'enregistrement des chansons que j'interprète lors de fêtes de mariage et leur reproduction en disques compact CD et sur internet, sans respect des droits d'auteur. Je ne peux empêcher mes fans et les mélomanes du chant chaâbi d'enregistrer mes chansons, sauf que je leur demande de garder l'enregistrement pour eux et ne pas le diffuser sur différents supports de multimédia», a déclaré Abdelkader Chaou.

Le chanteur a fait part de sa satisfaction concernant l'Office des droits d'auteur et droits voisins (Onda) qui a procédé au versement des droits annuels aux artistes qu'il estime néanmoins «insuffisants» et doivent être multipliés au service de la culture et l'art et des artistes qui défendent l'image du pays.
Il a appelé à intensifier les campagnes de l'Onda de lutte contre le piratage du produit culturel et artistique à tous les niveaux. D'autre part, il a appelé les chaînes de télévision privées qui reçoivent des chanteurs de différents genres à respecter la famille algérienne.
Abdelkader Chaou a dit être touché après 50 ans de carrière par l'admiration de citoyens pour ses chansons, qui se traduit lors des soirées qu'il anime à l'intérieur du pays et à l'étranger.

Abla Selles .

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Souk-Ahras
La pièce «Le diable respectable» suscite l'admiration du public  

 Le conflit entre le moi et l'autre, développé dans les chapitres de la pièce théâtrale «Le diable respectable» de la Coopérative culturelle "Afkar oua founoun" de la ville d'El Eulma (Sétif), présentée mercredi à la salle de conférences de la cinémathèque de Souk-Ahras, a suscité l'admiration du public. Dans un cadre loufoque, les évènements de cette nouvelle production se sont enchaînés pour relater le litige existant entre le moi et l'autre et traduire l'éternel conflit entre le bien et le mal.

Ecrite et mise en scène par Abdelouahab Tamhacht, la pièce dont les principaux rôles ont été campés par Madjd Djaid, Fatima Laib, Djamel Bedoud et Abid Mehamli, aborde les concepts de la sincérité, de l'amour et de l'humanisme et ce conflit pour les refléter dans un vécu souvent difficile et complexe.
La dernière scène de cette œuvre d'une heure rappellera qu'avec une conscience aigüe, le conflit est résolu et le diable n'a qu'à reconnaître sa défaite.
Le metteur en scène et également président de l'association Afkar oua founoun, Abdelouahab Tamhacht, a rappelé en marge de la présentation de cette œuvre théâtrale que la Coopérative avait produit plusieurs pièces dont «Sassiya oua Bahiya», «Le travail révolutionnaire télévisé», «Les repères».
Cette présentation théâtrale s'inscrit dans le cadre d'une série de pièces et monologues programmés par le théâtre régional de Souk-Ahras en collaboration avec la direction de la Culture, au titre de l'animation des soirées de Ramadhan 2017.

L. B.

 


Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png