Accueil

24/03/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Humanitaire ────────●

Pour répondre aux besoins humanitaires
Le Tchad a besoin de 476 millions de dollars, selon l'ONU 

  Le Tchad a besoin de 476,6 millions de dollars pour faire face à la crise humanitaire qui affecte près de 4,3 millions de personnes, a indiqué vendredi le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaire (OCHA) dans un communiqué.
«Les organisations humanitaires travaillent avec le gouvernement tchadien pour faire face à la crise et avoir accès aux personnes dans le besoin, mais l'insécurité et les contraintes financières restent des défis majeurs», précise le bureau onusien.
La crise humanitaire au Tchad reste grave avec plus de quatre millions de personnes ayant besoin d'une assistance humanitaire, alors que la violence, les déplacements et le manque de service essentiels ont sérieusement affecté la résilience des populations déjà vulnérables, prévient OCHA dans le même communiqué.
Ce plan d'intervention humanitaire «s'inscrit dans le cadre pluriannuel 2017-2019», a déclaré Stephen Tull, Coordinateur humanitaire des Nations unies au Tchad, cité dans le communiqué.
Bien que l'insécurité alimentaire ait diminué de 18% en 2019 en raison d'une bonne saison agricole, 3,7 millions de personnes restent en situation d'insécurité alimentaire et 2,2 millions de personnes souffrent de malnutrition, soit une augmentation de 29% par rapport à l'année précédente.
OCHA estime que 3,7 millions de personnes seront en situation d'insécurité alimentaire au Tchad pendant la période de soudure (juin-août 2019). Parmi elles, plus de 519 000 personnes seront en situation d'insécurité alimentaire grave.
La situation nutritionnelle est critique pour 350 000 enfants, soit une augmentation de 59% par rapport à l'année dernière.
Malgré les besoins évidents, le plan d'intervention humanitaire de 2018 est resté gravement sous-financé, avec 53% des besoins satisfaits.
«Le Tchad, qui constitue un îlot de stabilité dans une région en crise, a besoin de nouveau de la générosité des donateurs», a soutenu le responsable onusien qui a appelé la communauté internationale à continuer à soutenir ce pays afin de répondre à ces problèmes.

…Et la RD Congo de 1,65 milliard de dollars
Le plan d'intervention humanitaire de 2019 pour la République démocratique du Congo (RDC) nécessite 1,65 milliard de dollars pour fournir une assistance à 9 millions de personnes, ont déclaré deux responsables de l'ONU dans un communiqué publié vendredi.
La RDC, qui est confrontée à l'une des crises humanitaires les plus importantes et les plus complexes au monde, a besoin d'un soutien financier rapide et durable pour venir en aide aux personnes vulnérables, ont déclaré la directrice exécutive de l'Unicef, Henrietta Fore, et le chef de l'humanitaire de l'ONU, Mark Lowcock, qui viennent d'effectuer une visite en RDC pour évaluer les besoins humanitaires.
Alors que la RDC a fait des progrès ces dernières années dans certaines régions, notamment en réduisant le nombre d'enfants décédés avant l'âge de 5 ans et en scolarisant de plus en plus d'enfants, la situation humanitaire globale reste alarmante, ont-ils noté.
Le nombre de personnes confrontées à la faim est passé de 7,7 millions en 2017 à 13 millions l'an dernier. Au moins 4 millions d'enfants souffrent de malnutrition. Le choléra, la rougeole et Ebola continuent de faire de nombreuses victimes, a précisé le communiqué.
«La malnutrition aiguë sévère devrait toucher 1,4 million d'enfants de moins de cinq ans cette année et les exposer à un risque de décès imminent», a déclaré Mme Fore.
En outre, les deux responsables ont convenu qu'une élimination réussie de l'épidémie d'Ebola actuelle nécessitait avant tout un engagement accru et efficace de la population. «Ce n'est que si les populations locales sont pleinement impliquées et consultées que l'épidémie pourra être vaincue», selon M. Lowcock.

Cyclone en Afrique australe : l’ONU lancera un appel aux dons
L'Organisation des Nations unies a prévenu mercredi qu'elle lancerait un appel aux dons «important» à destination de ses membres, après le passage dévastateur du cyclone Idai en Afrique australe.
«C'est probablement l'une des pires catastrophes naturelles à frapper l'Afrique australe de mémoire d'homme, donc nous allons avoir de gros besoins», a expliqué Farhan Haq, un porte-parole de l'organisation.
Même si l'ampleur des dégâts reste encore à évaluer et donc également l'estimation des programmes d'aide, l'appel aux dons «va être important», a-t-il ajouté.
Au moins 300 personnes, selon un dernier bilan, ont été tuées par le cyclone Idai qui a balayé la semaine dernière l'Afrique australe, où les secouristes redoublent d'efforts pour sauver des milliers de personnes toujours réfugiées sur des arbres et des toits.


L. M.

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>
 

Partagez sur Facebook Twitter Google


DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png