Accueil 

04/07/2020
 
 


Caricature


Archives


Contact

LE JOUR D'ALGERIE
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V   Alger-Centre
Tél. standard : 021.78.14.16  Fax : 021.78.14.15
e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 

Cérémonie d'arrivée des cercueils à Alger
Tebboune à l'accueil des restes osseux des 24 résistants


Plus d'un siècle et demi après avoir été transférés et conservés au Musée d'histoire naturelle de Paris, les restes mortuaires des 24 chefs de la Résistance populaire à la colonisation française sont arrivés hier à l'aéroport Houari- Boumediene, à bord d'un avion des Forces aériennes de l'ANP en provenance de France.


Par Lynda Naili

Sur le lieu, le Président Abdelmadjid Tebboune a présidé la cérémonie d'accueil des cercueils, acheminés vers le Palais de la culture Moufdi-Zakaria où un hommage de la Nation leur a été rendu.
A leur arrivée à l'aéroport Houari-Boumediene à Alger, présidant une cérémonie solennelle organisée pour la circonstance, le Président Tebboune s'est recueilli à leur mémoire. Auparavant,
l'avion militaire transportant les 24 cercueils, accompagné de trois appareils de chasse de l'ANP, a exécuté une parade aérienne, survolant par deux fois la baie d'Alger, avant de se poser sur le tarmac de l'aéroport international d'Alger. Suite à quoi, 21 coups de canon ont été tirés en hommage aux valeureux chouhada de la résistance algérienne contre l'occupation française. Escortés par un cortège officiel vers le Palais de la culture Moufdi-Zakaria où ils seront exposés aujourd'hui de 8h à 18h pour l'ultime hommage, les crânes des chouhada de la résistance populaire seront enterrés demain au cimetière d'El Alia, Alger, selon une annonce du ministère des Moudjahidine.

«L'Etat déterminé à mener à bout le rapatriement des restes mortuaires des autres chouhada déportés post mortem»
Il s'agit d'une première étape de rapatriement des restes mortuaires des résistants algériens, a annoncé avant-hier le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors d'une cérémonie officielle organisée à l'occasion du 58e anniversaire de la fête de l'Indépendance et de la Jeunesse, affirmant la détermination «de l'Etat à mener à bout le rapatriement des restes mortuaires des autres chouhada déportés post-mortem pour réunir tous nos chouhada sur cette terre qu'ils ont tant chérie et pour laquelle ils ont sacrifié ce qu'ils avaient de plus cher, leur vie». Pour le chef de l'Etat, il s'agit là de la «quintessence même de notre devoir de respect sacré à l'égard de nos chouhada et symboles de notre Révolution et de notre engagement à ne jamais renoncer à une quelconque partie de notre patrimoine historique et culturel». A ce titre, dans une allocution prononcée lors de la cérémonie de remise de grades et de médailles aux officiers de l'ANP, à l'occasion du 58e anniversaire de la fête de l'Indépendance et de la Jeunesse, le Président Tebboune, annonçant l'arrivée hier «des restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire et leurs compagnons de toutes les contrées d'Algérie», et dévoilant les identités des chouhada concernés, dira : «Privés depuis plus de 170 ans du droit naturel et humain d'être inhumés, les restes mortuaires rapatriés sont ceux de Cherif Boubeghla, Cheikh Ahmed Bouziane, chef de l'insurrection de Zaatcha, Cherif Bou Amar Ben Kedida, Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui et d'autres de leurs frères, dont un jeune résistant d'à peine 18 ans de la tribu de Beni Menasser, nommé Mohamed Ben Hadj». Et de préciser que «parmi les héros, dont les restes mortuaires sont rapatriés, figurent des compagnons d'armes de l'Emir Abdelkader Ibn Mahieddine, réinhumé lui aussi après l'indépendance au cimetière d'El Alia, et dont les noms s'ajoutent à la longue liste des chouhada des insurrections de Lalla Fatma N'Soumer, Boumaza, El Mokrani, Cheikh El-Haddad, de la Révolte de Ouled Sidi Cheikh, Nacer Ben Chohra, Bouchoucha, de la Révolution des Aurès et des manifestations de Mai 1945 jusqu'à la concrétisation de leur rêve par la Glorieuse révolution de Novembre». En outre, le Président Tebboune, soulignant que la célébration de la fête de l'Indépendance sera, cette année, «l'un des moments forts de l'histoire de la nation», affirmera que «loin de rester otages du passé, la convocation de notre Histoire, avec ses détails, ses peines et ses joies, pour préserver la Mémoire nationale et évaluer notre présent, ses points positifs et ses insuffisances, est un repère pour nos enfants et petits-enfants dans l'édification d'un avenir radieux et serein et la construction d'une personnalité forte et solide, respectueuse des fondements, principes et valeurs de la Nation».
La restitution des crânes de ces résistants avait fait l'objet d'une demande officielle de l'Algérie à la France et la question avait été soulevée lors d'entretiens entre les plus hautes autorités des deux pays. Lors de sa visite en Algérie, le 6 décembre 2017, le président français Emmanuel Macron s'était engagé à leur restitution. Suite à quoi, une commission technique composée d'experts algériens avait été mise en place pour procéder à
l'identification des crânes en question. Selon un recensement effectué en avril 2018, le nombre de crânes d'Algériens conservés dans ce musée s'élève à 536, provenant de toutes les régions d'Algérie.

L. N.

 

Article suivant-->>


 

 

 Partagez sur Facebook Twitter Google