Accueil 

31/03/2020
 
 

Caricature


Archives



 

 
Actualité────────●

Le gouvernement promet «assistance à tous les Algériens»
De Blida, Djerad se veut rassurant  

  Dans la conjoncture que traverse l'Algérie en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus qui a fait plus de 30 morts à ce jour, le gouvernement Djerad promet de «ne laisser aucun Algérien sans assistance».

Par Louiza Ait Ramdane

Lors d’une visite à l’hôpital Frantz-Fanon, dans la wilaya de Blida, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a assuré que «grâce aux mécanismes de solidarité mis en place par l’Etat, associés à l’élan spontané de solidarité des citoyens dans la wilaya de Blida et à travers l’ensemble du territoire national, aucun Algérien ne sera laissé sans assistance». Et de souligner que «l’Etat algérien, en dépit de la situation financière difficile que connaît le pays en raison de la chute des cours du pétrole,
n’abandonnera aucune famille algérienne, où qu’elle soit, dans les montagnes, dans les villes, dans les villages ou dans les régions sahariennes». Rassurant encore les citoyens, Djerad a indiqué que «l’Algérie est à l’abri de toute pénurie de denrées alimentaires. De même pour nos moyens de production qui pourront répondre aux besoins alimentaires à long terme». L’Etat a prouvé qu’il était en mesure de garantir la disponibilité des produits alimentaires à tous les citoyens, a-t-il souligné. Par ailleurs, M. Djerad a instruit les walis et les administrations locales à faire preuve de la plus grande discrétion dans l’acheminement des aides aux citoyens, insistant sur le respect de la dignité du citoyen algérien, celle-ci étant «ce qu’il a de plus cher». «L’Algérien a foi en son pays, son gouvernement et en son Etat», a-t-il mis en avant. «Les orientations du président de la République insistent toutes sur la défense des intérêts du simple citoyen qui a besoin de ces aides sans pour autant faire le show», a poursuivi M. Djerad, rappelant que «l’Etat n’utilise pas ces aides pour faire de la propagande».

Promesse de construire «un système national de santé fort»
La crise sanitaire à laquelle est confronté le pays a révélé de nombreuses lacunes dans le secteur de la Santé que nous nous efforcerons de corriger à l’avenir en construisant un système de santé fort, a indiqué le premier ministre. Un chapitre entier du Programme gouvernemental était dédié à la réforme du secteur de la Santé, a-t-il rappelé, estimant que la situation exceptionnelle actuelle nous impose d’être prudents tout en restant optimistes. Selon lui, cette crise sanitaire a montré que les compétences algériennes sont toujours présentes dans notre pays et qu’elles travaillent jour et nuit dans les hôpitaux et les universités pour élever le niveau scientifique et académique et former des cadres scientifiques aux grandes compétences.

Hommage aux victimes du coronavirus à Blida
Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, s’est incliné à Blida devant la mémoire des victimes du nouveau coronavirus. Mettant en avant les efforts considérables que ne cessent de déployer les équipes médicales pour la prise en charge des malades, le Premier ministre a rendu hommage plus particulièrement à l’ambulancier de l’hôpital de Boufarik, décédé de ce virus en accomplissant son devoir professionnel, ainsi qu’au Pr Si Ahmed, décédé hier matin.

«L’Etat assurera les moyens de protection aux personnels de la santé»
Après avoir pris connaissance des conditions de prise en charge des personnes atteintes de coronavirus au nouveau service de réanimation de l’hôpital Frantz-Fanon, Djerad a souligné que «l’Etat assurera tous les moyens de prévention et de protection aux personnels de la santé». «La préservation de la sécurité et de la santé des personnels de la santé publique et privée est non seulement une nécessité mais également un axe principal dans la stratégie de l’Etat face à la pandémie de coronavirus». A ce propos, le Premier ministre a transmis aux professionnels de la santé un message verbal du président de la République disant : «Nous sommes à vos côtés. Continuez votre travail jusqu’à la fin de cette crise (...) Ne croyez pas que nous vous avons oubliés. Loin s’en faut. Vous avez un ministre issu de la corporation médicale et la communication sera directe entre vous et lui, le Premier ministre et le président de la République».

Sanctions pour refus de soins, de dépistage ou de confinement 
Selon une instruction émise dimanche par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, les personnes qui refuseront de se conformer aux prescriptions de soins, de dépistage ou de confinement sanitaire dans le cadre de la lutte contre le coronavirus risquent la prison et une amende de 20 000 DA à 100 000 DA. Adressée aux ministres de l’Intérieur, de la Justice et de la Santé ainsi qu’à l’ensemble des walis de la République, la directive institue «une procédure de réquisition à engager lorsqu’une personne présentant des signes d’atteinte, ou qui soit effectivement atteinte par le Covid-19, refuse de se conformer aux prescriptions médicales de soins, de dépistage ou de confinement sanitaire, ou lorsque la personne concernée interrompt ses soins ou quitte le lieu de confinement sanitaire, quelle que soit sa nature». Devant de telles situations, «les services de sécurité ou la structure de santé concernée sont désormais tenus de saisir immédiatement le wali ou le président de l’Assemblée populaire communale territorialement compétents pour demander l’établissement d’une réquisition de la personne en cause», lit-on dans l’instruction du Premier ministre qui souligne que «l’émetteur de la demande doit accompagner celle-ci d’un certificat médical ou d’un rapport médical dûment établi par le médecin traitant».

Les groupes industriels publics sommés d’augmenter leur production
Le ministre de l’Industrie et des Mines, Ferhat Aït Ali Braham, a instruit les groupes industriels publics d’augmenter leur production afin de satisfaire une demande en forte croissance dans le cadre des actions menées pour faire face à la pandémie de coronavirus. Ainsi, les groupes des industries pharmaceutiques Saidal, le groupe Agro-industries (Agrodiv), le groupe textiles et cuirs (Getex), la société Algeria Chemical Specialities (ACS) ainsi que le groupe des industries diverses (Divindus) ont été ordonnés d’adapter leurs offres et d’augmenter les capacités de leurs unités de production, chacun dans son créneau, a indiqué, hier, un communiqué de ce ministère.

L. A. R.

 

Article suivant-->>


 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png