Accueil 

22/01/2020
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

Le Drian, ministre français des AE, en visite à Alger :
Visas, économie et Libye au menu 

  L'Algérie est une «puissance d'équilibre et de paix, fermement attachée au respect de la souveraineté des Etats et au dialogue politique», a indiqué le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. C'était hier à l'issue de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, et avant d'être reçu à El Mouradia par le président de la République.

Par Lynda Naili

Arrivé hier en fin de matinée à Alger au lendemain de la tenue du Sommet de Berlin sur la crise libyenne, pour une journée de travail, Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, s’est entretenu avec son homologue algérien Sabri Boukadoum. Bien sûr, il a été question pour les deux diplomates d’examiner «l’état des relations bilatérales» et celles «de coopération entre les deux pays et les voies et moyens de leur renforcement», comme l’a rapporté un communiqué du MAE, mais aussi les «questions régionales et internationales d’intérêt commun, notamment la situation en Libye et au Mali» ont été également «profondément abordées» lors de ces discussions, a précisé la même source. A l’issue de ces entretiens, Le Drian, soulignant la «convergence de vues» entre Alger et Paris sur les questions portées à l’ordre du jour de sa visite, estimera que «la concertation entre la France et l’Algérie est primordiale». Et pour cause, dira-t-il à la presse, «l’Algérie est une puissance d’équilibre et de paix, fermement attachée au respect de la souveraineté des Etats et au dialogue politique. Elle est écoutée et respectée et sur ces bases là, nous pouvons avoir ensemble une relation extrêmement forte».

Réunion «très prochainement» du Comité intergouvernemental de haut niveau et du COMEFA
A ce titre, en matière de partenariat, les deux hommes, affirmera Sabri Boukadoum dans un point de presse conjoint, ont convenu de «réactiver les différents mécanismes de coopération bilatérale économiques et politiques existants entre les deux pays». Essentiellement, il s’agit de «réactiver très prochainement  le Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN)», dont la dernière édition date de 2018. Cette nouvelle réunion du CIHN sera présidée par les Premiers ministres algérien et français, précisera Boukadoum. De plus, poursuivra le chef de la diplomatie nationale, outre de renforcer les rencontres entre les hommes d’affaires des deux pays, il a été question, aussi, des investissements français en Algérie, ajoutant avoir perçu «une grande disposition» chez Jean-Yves Le Drian en vue d’encourager les hommes d’affaires français à regarder l’Algérie «avec plus de flexibilité et d’audace». La coopération en matière judiciaire, le dossier de la mémoire et celui du culte, notamment en ce qui concerne l’affaire de la Mosquée de Paris ont été aussi évoqués durant ces discussions. A ce propos, Boukadoum annoncera l’envoi de plusieurs missions d’imams algériens en France, ceci avant d’évoquer «le dossier de la mobilité de personnes entre les deux pays». A ce sujet, il relèvera la nécessité «de gérer ce dossier avec davantage de souplesse et de flexibilité, et d’une façon qui soit à la hauteur du niveau des relations unissant l’Algérie et la France». En outre, dans ce contexte de raffermissement et dans le cadre du dialogue stratégique algéro-français, le COMEFA (Comité mixte économique franco-algérien) sera également relancé par le biais de concertations que mèneront les secrétaires généraux respectifs des départements des Affaires étrangères algérien et français.

En somme, Paris et Alger «ouvrent une nouvelle page»

Le Drian révèlera l’«ouverture d’une nouvelle page» au plus haut niveau, et ce après plusieurs mois de froid. Un froid qui rappelons-le fait suite aux différentes déclarations et positions françaises affichées au début du Mouvement populaire pacifique, et qui frôlaient à l’époque l’ingérence dans les affaires internes du pays. Ce qui d’ailleurs a été dénoncé aussi bien par les plus hautes autorités du pays que par le hirak. 

 

Article suivant-->>


 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png