Accueil 

31/03/2020
 
 

Caricature


Archives



 

 
Actualité────────●

Préservation des emplois en ce moment de crise sanitaire
Le FCE appelle l’Etat à assister les entreprises privées  

  «Si la crise persiste, des milliers d'entreprises risqueraient de cesser définitivement leurs activités et de jeter à la rue des centaines de milliers d'employés, avec pour conséquences de sérieuses difficultés dans l'approvisionnement du pays», a indiqué, hier, le président du FCE, demandant à l'Etat d'assister ces entreprises privées pour réserver les emplois.

Par Thinhinene KHouchi

Des dizaines d’entreprises privées décident de mettre leurs employés en chômage technique, car la crise sanitaire que connaît le pays a ralenti leurs activités. Il y a donc nécessité de «redonner du souffle» à ces entreprises économiques et autres, afin, qu’une fois la crise sanitaire dépassée, elles puissent à nouveau reprendre leurs activités et contribuer en ce faisant à relancer l’emploi. Invité, hier, de la Radio nationale pour parler de la situation des entreprises privées en Algérie en ce moment de crise sanitaire, le président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), Mohamed Sami Agli, a indiqué que «le coronavirus est en train de tuer malheureusement des milliers d’humains dans le monde, mais aussi il est en train de tuer des entreprises». Il a estimé que «faute d’actions fortes de la part de l’Etat, des milliers d’entreprises risqueraient de cesser définitivement leurs activités et de jeter à la rue des centaines de milliers d’employés si la crise persiste, avec pour conséquences de sérieuses difficultés dans l’approvisionnement du pays». Mohamed Sami Agli signale que son organisation a préparé un moratoire contenant une série de propositions à même, selon lui, de permettre, à l’issue de la crise, une relance des activités économiques. Il cite pour cela un rééchelonnement des prêts consentis aux unités économiques, un report du paiement de leurs impôts, voire une amnistie fiscale en leur faveur. Il estime, par ailleurs, comme décision de force majeure, la cessation, «sur une certaine période», de certains produits d’importation. L’autre mesure qui, souligne-t-il, contribuerait certainement à l’Algérie de se relever après coup des incidences de la pandémie serait de mener une lutte sans merci aux activités informelles et de récolter ainsi des fonds dont elle a tant besoin pour cela. Pour le président du FCE, l’extrême difficulté pour la nation à faire face au choc provoqué à divers niveaux par la pandémie de coronavirus est la conséquence directe de la mauvaise gouvernance qui l’a de tout temps caractérisée. En outre, le président du Forum a indiqué que plusieurs actions ont été engagées par le Forum des chefs d’entreprise (FCE) pour faire face au coronavirus, dont le doublement des capacités de production des entreprises membres et la baisse des prix de leurs produits. Les entreprises concernées par ces mesures activent notamment dans l’hôtellerie, la pharmacie, la chimie, l’agroalimentaire, le textile, les équipements et dispositifs médicaux, transports et autres, a-t-il précisé. Pour le secteur agroalimentaire, les entreprises relevant de cette organisation patronale ont «redoublé d’efforts pour la satisfaction des besoins vitaux de la population, dont la farine et la semoule, et ont également procédé à une baisse des prix de diffèrents produits», selon Agli. «Beaucoup de nos entreprises ont procédé à la baisse des prix, comme c’est le cas pour les producteurs de semoule qui est désormais vendue entre 900 et 950 DA/25 kg dans plusieurs wilayas du pays après avoir dépassé les 1 100 DA», a-t-il fait savoir. Concernant l’activité hôtelière, Agli a rappelé qu’une dizaine d’hôtels privés appartenant aux hommes d’affaires du Forum ont été mis à la disposition de l’Etat dans plusieurs wilayas du pays pour la mise en quarantaine des ressortissants algériens rapatriés de l’étranger, avec la dotation de ces structures des différents moyens d’hygiène et de désinfection.
 

T. K.

 

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>
 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png