Accueil 

19/05/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

Avec une consommation qui triple durant le ramadhan
Réapparition des files d’attente pour un sachet de lait

  La pénurie de lait en sachet a refait surface dans plusieurs wilayas du pays durant ce ramadhan. En effet, devant une consommation qui augmente de plus de 40% et une production qui stagne, le lait en sachet manque et les files interminables devants les points de vente réapparaissent.
Les consommateurs trouvent des difficultés à s’approvisionner en lait en sachet en ce mois sacré. En effet, la distribution ainsi que la production de ce produit de large consommation n’arrivent pas à suivre le rythme de la consommation qui a triplé durant ces 13 jours de ramadhan. Les files d’attente devant les points de vente de ce produit soutenu par l’État, ont refait surface dans plusieurs communes de la capitale ainsi que dans plusieurs wilayas du pays. D’après le président de l’Association nationale des commerçants et artisans algériens (ANCAA), Hadj Boulenouar, «la consommation durant le mois de ramadhan augmente de 40 à 50%. Par contre, la production du lait est restée la même. C’est donc la raison principale qui est derrière cette pénurie observée dans plusieurs régions du pays», indique-t-il. La pénurie de lait en sachet tend à exacerber les ménages, acculés par les interminables files d’attente devant les épiceries et les supérettes. Cette situation pénalise les petites bourses, qui se voient dans l’obligation de se rabattre sur le lait conditionné dans les boîtes en carton qui coûtent cher. «Je ne peux pas me permettre chaque jour d’acheter le lait en boîte qui coûte 100 DA le litre, alors que celui conditionné dans les sachets coûte 25 DA. Pour le prix d’un litre seulement de lait en boîte je pourrai acheter 4 sachets de lait donc 4 litres», confie un père de famille. Selon un distributeur «la matière première qui est la poudre de lait est un produit subventionné par l’Etat. Cependant, cette matière première ne va pas dans sa globalité dans la production du lait en sachet. Une grande quantité de cette poudre est utilisée comme matière première dans les usines de transformation de produits qui ne sont pas subventionnés, tels que les yaourts et les fromages, etc. La surconsommation de poudre de lait au niveau des usines de production de produits laitiers est également un facteur qui provoque la crise». De leur côté les commerçants expliquent que «c’est normal qu’il y ait une pénurie de lait durant le mois sacré car on n’arrive pas à suivre le rythme de la consommation des citoyens qui augmente à chaque ramadhan. Regardez, même le lait en boîte est fini malgré son prix, les Algériens consomment trop de lait durant le ramadhan c’est donc normal». En outre, un autre commerçant a expliqué que cette pénurie est due à la distribution non-équitable du lait en sachet. En effet, à Ain Benian, Zéralda, Mahelma, Staoueli et autres communes de la capitale le lait n’est pas disponible quotidiennement contrairement à d’autres communes où on observe une abondance de lait en sachet. A l’image des communes de Gué de Constantine, Kouba et Bab El Oued où les citoyens ont droit jusqu’à huit sachets de lait par jour. Cette distribution non équitable agace les citoyens qui doivent se rendre dans les communes voisines pour s’approvisionner en lait, ils souhaitent que ce problème soit réglé avant la fin du mois sacré.


Thinhinene Khouchi

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>
 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png