Accueil 

16/07/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Actualité────────●

Conditions de vie à Béjaïa
Des habitants et investisseurs en colère  

  Les habitants du quartier «Les chemins des crêtes» ont bloqué hier l’intersection d’Amriw et la RN 24 débouchant sur la côte Ouest de Béjaïa pour dénoncer l’état de délabrement total dans lequel se trouve leur cité et interpeller, une nouvelle fois, les autorités municipales afin de prendre en charge leurs doléances dans les plus brefs délais.  Lesquelles doléances tournent autour de l’aménagement de la route du quartier, l’aménagement des avaloirs qui se déversent sur la route, le renforcement du réseau électrique afin de mettre fin aux chutes de tension et récurrentes coupures de courant, assainissement, éclairage public, etc. L’adjoint au maire Hamid Achour qui intervenant avant-hier sur radio Soummam a assuré qu’une entreprise a été engagée pour le revêtement des accès mais celle-ci ne peut intervenir avant la réalisation des conduites de drainage des eaux pluviales et la voirie». S’agissant du déplacement des pylônes électriques «la Sonelgaz a été saisie à cet effet», précise encore l’adjoint au maire. «Tous les problèmes soulevés par les habitants ont été pris en charge», poursuit le vice-président qui s’est étonné de la fermeture de la route par les habitants. Cependant, c’est un autre son qui est exprimé par les riverains qui expriment leur colère via l’un de leurs représentants. Pour ce dernier, «l’entreprise engagée par les autorités est venue déposer des matériaux et a quitté les lieux et depuis n’a donné aucun signe de vie». «Nous avons mené une action le 1er juillet 2018 et un an après rien n’a été fait, juste des promesses sans lendemain et on veut du concret maintenant», dit-il au micro de la radio, affirmant que cette action se poursuivra jusqu’à la satisfaction des revendications mises en avant.  A Souk El-Tennine, Est de Béjaïa, ce sont les opérateurs économiques de la zone d’activité qui ont fermé le siège de l’agence foncière locale. Les bénéficiaires des assiettes foncières destinées à l’investissement et la création d’unités économiques dénoncent l’état de dégradation dans laquelle se trouve cette zone qui ne dispose d’aucune commodité digne de ce nom, notamment l’aménagement des VRD, l’alimentation en eau potable, l’augmentation des accès et trottoirs, l’électricité, l’éclairage, etc. En somme, une zone d’activité laissée à l’abandon en dépit des engagements pris à chaque fois pour son aménagement.


Hocine Cherfa

 

<<--Article précédent          Article suivant-->>
 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png