Retour a la page d'accueil

   

LA QUESTION DU JOUR Par  Mohamed Habili 25/05/2017


Guerres parallèles


 Une fois de plus le gouvernement irakien a péché par excès d’optimisme : il avait annoncé que Mossoul sera entièrement libérée de la présence de Daech avant que le ramadhan ne commence, mais à l’évidence cela n’aura pas lieu. Certes, il ne reste plus à présent qu’une portion de la ville sous le contrôle de Daech, et du moins en cela il ne s’est pas trompé, mais comme d’une part, cette dernière poche s’étend tout de même sur plusieurs kilomètres carrés dans la vieille ville – ils seraient une douzaine – et que de l’autre, elle est tenue par un nombre non négligeable de combattants tous plus déterminés les uns que les autres à repousser les attaques de l’armée irakienne, tout le mois de ramadhan, le mois de sacrifice par excellence, pourrait bien ne pas suffire à la leur arracher, ou à les en chasser. Il n’en reste pas moins vrai que cette année, qui d’ailleurs n’en est pas encore tout à fait à sa moitié, sera l’année de la fin de l’occupation de l’Irak par Daech, ce qui cependant n’implique pas nécessairement que c’en sera complètement fini de lui. S’agissant d’une guerre, pronostiquer sa fin tolère une marge d’erreur qui peut être importante. Ceci pour dire que si cette fin dure encore quelques semaines de plus que ce qui était prévu ou annoncé, le pronostic n’en aura pas moins été en définitive plutôt exact. Hélas, on ne peut en dire autant de celle qui se déroule dans la Syrie voisine depuis six ans, bien que le pays soit en train de repasser sous le contrôle des autorités syriennes.

De même que la guerre en Irak est en train d’être gagnée par l’armée irakienne avec l’aide de ses alliés, ainsi la guerre parallèle de Syrie est en train d’être remportée par l’armée syrienne avec l’appui de ses alliés. Mais autant on peut conjecturer la fin de la première avec plus ou moins de bonheur, autant on ne peut le faire s’agissant de la deuxième. Car s’il existe un consensus international sur la façon dont doit se terminer la première, il n’en existe pas un de similaire pour ce qui est de la deuxième, sans même parler du fait qu’en dépit de ce qu’elles ont en commun, elles diffèrent profondément. La guerre en Syrie est une guerre mondiale dans un seul pays, la première de son genre depuis la Deuxième Guerre mondiale. Celle qui tire à sa fin en Irak a commencé comme une guerre civile avant de se transformer en une guerre contre le terrorisme, dans laquelle le monde entier se reconnait. Il se peut qu’elle redevienne une guerre civile ou de sécession une fois qu’elle se sera terminée dans sa forme actuelle. Tout dépendra à cet égard non pas tant de l’indépendance des Kurdes, dont on voit mal comment elle pourra être évitée, que des territoires qu’ils voudront s’adjuger au moment du divorce et que Baghdad ne voudra pour rien au monde leur concéder, la région de Kirkouk si riche en pétrole notamment. Il y aura donc selon toute probabilité une suite à la guerre en Irak, mais du moins sait-on que cette année ne se sera pas achevée qu’elle aura sans doute changé de nature. Celle qui se déroule en Syrie, est en train sous nos yeux de changer, non pas d’ailleurs de nature mais d’apparence. De guerre par procuration à deux niveaux (irano-saoudienne et américano-russe), elle commence à devenir une guerre directe entre une coalition israélo-arabe d’une part, et une autre, irano-arabe celle-là. Le voyage de Donald Trump au Moyen-Orient pourrait bien en constituer le coup d’envoi officiel.


 


Partagez sur Facebook Twitter Google
 

 
DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                               © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                                 Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png