Accueil

22/09/2019
 
 

Caricature


Archives


Automobile

 
Région────────●

Djelfa
Réhabiliter le barrage vert pour faire face à la désertification  

  La réhabilitation du barrage vert pour faire face à la désertification a constitué l'axe principal d'une conférence régionale des wilayas du Centre, organisée à Djelfa, à l'initiative du bureau régional de l'Union nationale des ingénieurs agronomes.

Par Nassima A.

Les intervenants à cette conférence ont abordé les risques liés à la désertification, parallèlement aux efforts consentis par l'Etat pour faire face à ce phénomène, notamment à travers l'intensification des programmes de reboisement et de repeuplement des sols, reflétés, entre autres, par le projet du barrage vert. La conférence à laquelle ont participé des cadres des forêts, des services agricoles et des chercheurs universitaires des wilayas participantes, outre le groupe de génie rural, se veut «une opportunité pour l'examen des moyens et mécanismes susceptibles de réduire les risques liés à la désertification, par la proposition de nouvelle idées et techniques», a indiqué le responsable du bureau local de l'Union nationale des ingénieurs agronomes, Karim Hassan. Il a cité parmi les moyens privilégiés en la matière, «la diversification des cultures de fourrages naturels, tels que l'alfa, les produits forestiers non ligneux, dont les plantes médicinales, et la culture d'arbres résistants à la sécheresse, tels que le pistachier de l'Atlas». Une idée corroborée par Dr Laouisset Mohamed Bensalah, chercheur au Centre national de recherche scientifique et technique en zones arides de Biskra, qui dans sa communication intitulée «Modèle d'un plan global pour l'aménagement des zones steppiques», a plaidé pour la culture des plantes forestières, des fourrages et des arbres fruitiers dans ces zones jouissant d'une biodiversité particulière, a-t-il souligné. «Il faut d'abord connaître l'origine de ce phénomène et ses mécanismes, avant la proposition des solutions adaptées aux spécificités de chaque région», a, pour sa part, estimé le Pr Ghafour Mounir, chef du département des sciences agronomiques à l'université «Ziane- Achour» de Djelfa. Il a cité, au titre des efforts consentis par l'Algérie en matière de lutte contre la désertification, la réalisation de deux projets d'importance. Le premier relatif au barrage vert, et le second à la création du Haut commissariat au développement de la steppe. «Cette conférence fait suite à une série de rencontres régionales organisées par l'Union nationale des ingénieurs agronomes à l'Est et à l'Ouest du pays, dans l'attente de celle du Sud, qui aura lieu à Béchar en octobre prochain», a informé Lamari Nasseredinne, membre du bureau national.


N. A./APS.

 

Article suivant-->>


 


 


 

 Partagez sur Facebook Twitter Google

 

DIRECTION - ADMINISTRATION
2, Boulevard Mohamed V - Alger-Centre

Tél. standard : 021.78.14.16 _ Fax : 021.78.14.15

e-mail : lejourdalgerie@hotmail.fr

SERVICE PUBLICITÉ DU JOURNAL
Tél & Fax : 021.78.14.20
Toutes les agences ANEP (siège) : 1. Av. Pasteur. Alger

 Contactez-nous                                                                        © Copyright 2003-2016. Le jour d'Algérie                                      Suivez nous sur .... /fr/img/logos/facebook.png /fr/img/logos/twitter.png /fr/img/logos/youtube.png