24.9 C
Alger
mardi 18 juin 2024

Banques publiques: 75 agences ont proposé des produits de la finance islamique en 2020

Les banques publiques ont pu proposer des produits de la finance islamique en 2020 au niveau de 75 agences à travers le territoire national, a indiqué le ministère des Finances dans son rapport d’activité pour l’année écoulée.
Selon le rapport, «les banques publiques ont procédé, au cours du deuxième semestre de l’année 2020, au lancement de nouveaux produits Charia compatibles, au niveau de 75 de leurs agences sur le territoire national», notamment depuis la réception de leurs autorisations émises par la Banque d’Algérie.
«Il convient aussi de signaler le lancement de 12 agences digitales (au niveau des banques publiques) permettant de nouvelles fonctionnalités, notamment la consultation du solde à distance, la demande des chéquiers et des cartes bancaires en ligne ainsi que les relevés des transactions. Les banques publiques se préparent également au lancement du e-banking et du m-banking», est-il indiqué dans le bilan.
S’agissant des assurances, un projet de décret sur le produit Takaful a été élaboré en 2020 et transmis au Secrétariat général du gouvernement dans le cadre du développement de l’assurance alternative.
Le rapport évoque également la mise en exploitation du paiement électronique «e-paiement» de certains produits d’assurance (de dommages et de personnes), qui s’est développé davantage en 2020. Le mobile paiement est en cours de préparation, ajoute la même source.
«Il faut souligner également la généralisation des TPE dans les agences des compagnies publiques d’assurance», fait observer le document.
Par ailleurs, le ministère fait savoir que dans le cadre de l’amélioration des capacités
d’analyse, de prévision et de prospective, il a été réalisé des études portant sur l’«Algérie vision 2035», le capital humain, la transition démographique, l’estimation du potentiel de la croissance économique en Algérie à long terme ainsi que l’estimation des principaux indicateurs liés au commerce extérieur et sur l’évaluation de l’impact du coronavirus sur l’Algérie.
Toujours s’agissant du bilan de l’année 2020 du secteur des Finances, le ministère a engagé en mars dernier, dans le cadre des relations économiques et financières internationales, le processus de l’adhésion de l’Algérie à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).
Cette adhésion a été approuvée par le Conseil des gouverneurs de la BERD en juillet 2020, indique le rapport.
«Le ministère des Finances a assuré également les engagements financiers de l’Etat au titre des participations et contributions aux institutions et organisations multilatérales», souligne le document.
Hafsa B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img