23.9 C
Alger
mardi 18 juin 2024

Développement du tourisme de montagne: Une maison d’hôtes s’ouvre au pied d’Azrou N’Thor

Une première maison d’hôtes a ouvert ses portes samedi dans la commune d’Iferhounène (60 km au sud-est de Tizi Ouzou). Situé au village Tirourda, au pied d’Azrou N’Thor, ce haut lieu de pèlerinage perché à plus de 1 800 mètres d’altitude attire chaque année des milliers de visiteurs.

Par Hamid Messir

L’inauguration du «gîte d’Azrou N’thour», appartenant à la famille Ait Sai Ahcène, s’est déroulée en présence d’une foule nombreuse aux côtés des autorités locales. La municipalité d’Iferhounène s’est investie à encourager ce genre d’initiatives afin de promouvoir le tourisme de montagne, dont le fort potentiel que recèle la région n’est plus à démontrer. Les activités des maisons d’hôtes en Kabylie permettent aussi de développer le commerce local ainsi que l’artisanat. Le propriétaire de la maison d’hôte familiale «Jet Azrou N’thor», Ait Sai Ahcène, n’a pas caché sa joie pour le lancement officiel de cette activité, après avoir obtenu toutes les autorisations nécessaires auprès des services municipaux. Il nous a expliqué avoir commencé l’expérience avec les récentes éditions du Trail d’Azrou N’Thour en accueillant des visiteurs, avant d’entamer la procédure réglementaire en vigueur en levant toutes les réserves émises par les différents services. Sa maison d’hôtes, d’une capacité de 3 chambres, peut accueillir jusqu’à une quinzaine de personnes, en attendant de faire l’extension pour atteindre 5 chambres. Elle est aménagée dans le style kabyle et englobe même un musée d’anciens objets d’artisanat et autres que pourront visiter les touristes. Les hôtes sont accueillis en pension complète (hébergement et restauration), tout en leur proposant des sorties guidées dans la région pour visiter des sites et des villages ou encore des randonnées, selon le désir des touristes. Une pension complète à raison de 3 500 dinars par personne par nuit est proposée aux hôtes. Ait Sai Ahcène n’a pas manqué de souligner que des plats traditionnels et des objets de l’artisanat sont proposés aux hôtes. Selon lui, le type de tourisme qu’il veut développer implique plusieurs autres personnes, dont des artisans, essentiellement des femmes pour la préparation des plats traditionnels proposés aux touristes ou encore des objets de l’artisanat. En effet, c’est le tourisme solidaire qu’il faut développer, selon notre interlocuteur qui a mis en avant toutes les potentialités que la Kabylie recèle, en attente d’une meilleure exploitation et de manière rationnelle. Cette maison d’hôtes affiche déjà complet pour le trail d’Azrou N’Thour du 31 mai prochain. Il n’a pas manqué de souligner qu’il s’est mis à l’utilisation des nouvelles technologies pour faire la promotion de son activité et pour les réservations.

H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img