22.9 C
Alger
jeudi 13 juin 2024

Equipe nationale de football: Belmadi-Delort, la cassure  

Fraîchement débarqué au club français de Ligue Uber Eats, l’OGC Nice, en provenance de Montpelier, l’international Andy Delort, semble se diriger vers la porte de sortie avec l’équipe nationale, après l’embrouille qu’il a eu avec le sélectionneur national, Djamel Belmadi le sélectionneur a révélé, jeudi lors de sa conférence de presse précédant le match face au Niger pour le compte du Mondial 2022, les vrais raisons de sa non-convocation pour cette double confrontation face aux Nigériens. Alors que de nombreux fans et autres observateurs s’étaient dit intrigués du fait que ce dernier ne soit pas dans la liste des 23 convoqués pour ce match face au Niger, Belmadi a lâché une «bombe» en affirmant que c’est le joueur lui-même qui s’est fait éjecter, car n’ayant plus la même flamme qui l’animait il y a quelque temps, et ne porte plus le même intérêt pour les Verts. Après deux ans passés avec l’EN, et surtout un premier titre, la CAN 2019 arrachée en Egypte, «Bouzzelouf» ne fera désormais plus partie du contingent de Belmadi et devra faire une croix définitive sur la sélection algérienne. Les raisons ? Une prétendue clause mise à la signature à l’OGC Nice, affirmant qu’il ne devra pas se rendre au Cameroun pour disputer la CAN avec les Verts. « Il y a un petit mois, j’ai reçu une information d’acteurs du football qu’au moment de sa signature à Nice, Delort aurait signé un document comme quoi il n’irait pas à la CAN. Ça m’a ébranlé mais je me disais wait and see» a souligné Belmadi lors de la conférence de presse organisée au Centre des équipes nationales à Sidi Moussa.

Il rappellera ensuite le précédent épisode où il n’avait déjà pas appelé Delort au mois de mars dernier car il ne s’était pas suffisamment démené pour venir en sélection alors que les clubs avaient prétexté le covid pour refuser de les laisser partir.

«J’ai eu une discussion très claire à ce moment là avec lui où je lui avais fait des reproches. Il n’avait pas réagi négativement et je l’ai reconvoqué en juin.», a-t-il relevé.

Alors qu’il dit que le joueur avait compris et qu’il avait donc effectué son retour en équipe d’Algérie, Belmadi a lu le message que lui a envoyé Andy Delort pour lui annoncer vouloir faire une pause d’un an en sélection pour privilégier son intégration dans son nouveau club.

«Il y a quatre-cinq jours il m’envoie un message où il dit : « privilégier son club dans une concurrence avec Dolberg et Gouiri » et devoir « mettre en pause la sélection pendant un an. Ce sont ses mots. J’ai eu une discussion houleuse avec lui. » a pesté Belmadi qui semblait très remonté de la réaction de son joueur et c’est là qu’il a décidé de ne plus lui faire appel pour les prochains rendez-vous. Le coach national avait ensuite, eu une discussion avec son directeur sportif qui lui a confirmé qu’il souhaitait que ses internationaux africains ne fassent pas la CAN, expliquant que cette requête est orale et qu’il n’est donc pas obligé d’accepter, surtout que Nice renferme d’autres joueurs algériens, à savoir, Attal et Boudaoui.

Le même sort que Matmour 

Ce qu’a fait Delort n’est pas, en fait, une première avec la sélection nationale, puisqu’on se rappelle que l’attaquant, Karim Matmour, avait fait la même chose, à savoir, demander une année sabbatique. Cela s’est passé juste après le Mondial 2010 d’Afrique du Sud, et Matmour avait demandé à l’époque à Saâdane d’éviter de le convoquer car il souhaitait prendre un peu de recul et prendre du temps aux côtés de sa famille, surtout après les longs stages vécus avec les Verts. On se rappelle que la FAF de Raouraoua avait décidé de mettre une croix sur le joueur et il n’est pas à exclure que Delort subira le même sort et ne fera plus partie des plans de Belmadi et ne reverra plus l’EN.
Mahfoud M.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img