20.9 C
Alger
lundi 17 juin 2024

Fruits, légumes, viandes…: La hausse des prix s’aggrave à la veille du Mouloud

A deux jours du Mawlid ennabaoui, les commerçants se montrent fidèles à leur habitude, celle d’augmenter les prix. Même si tous les produits connaissent une hausse depuis un moment, ils ajoutent quand même au moins 10 DA à leurs marchandises, tradition oblige !

Par Thinhinene Khouchi

Si les différents pays du monde affichent souvent des promotions et des réductions à la veille des fêtes et des grands évènements, en Algérie c’est plutôt l’occasion de gonfler les prix pour profiter au maximum des consommateurs. En effet, comme le veut la tradition, à quelques jours de la fête du Mawlid, les différents produits alimentaires, notamment les fruits, légumes et viandes, connaissent une augmentation des prix. Si les étals sont bien garnis, les marchés bondés, les acheteurs se montrent hésitants devant les prix affichés. Au niveau du marché de Meissonnier, la pomme de terre est toujours proposée entre 85 et 100 DA le kilo, les carottes à 150 DA… Idem pour la courgette, utilisée dans les plats traditionnels préparés pour el Mawlid, comme la rechta, le couscous, la chekhchoukha, elle est affichée à 150 DA. Concernant la tomate, son prix varie selon sa qualité entre 70 DA pour la moins attractive et 130 DA le kilo pour la plus fraîche. Les poivrons ainsi que les aubergines sont à 80 DA le kilo, les oignons à 45 DA chez certains et 60 DA chez d’autres. Le chou-fleur est proposé à 150 DA et le haricot vert à hauteur de 260 DA. Concernant l’ail, il est désormais presque inaccessible avec un prix s’élevant à plus de 700 DA le kilo.  Même constat pour les fruits. Les pommes sont affichées à 450 DA, les poires à 400 DA et les raisins entre 270 et 300 DA. Du côté des viandes, notamment le poulet, la hausse de son prix est graduelle. En effet, proposé il ya une année d’abord à 280 DA, ensuite à 300 DA puis à 400 DA, aujourd’hui, il est à plus de 480 DA le kilogramme. En outre, concernant la hausse du prix de la pomme de terre, l’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (Onilev) a lancé, jeudi dernier, une large opération d’approvisionnement des marchés nationaux en quantités importantes de pomme de terre, selon son directeur général, Abdelaziz Ouchmane. Selon le DG de l’Office, qui a donné le coup d’envoi de la première opération de déstockage de la pomme de terre à partir de la commune de Meftah, dans la wilaya de Blida, a expliqué que cette opération est «très importante», car elle permettra l’approvisionnement des marchés nationaux de 12 wilayas. Il a souligné que ce programme permettra d’approvisionner les marchés avec plus de 10 000 tonnes tous les dix jours jusqu’à fin novembre, ajoutant que le déstockage se fera à travers des entrepôts implantés dans 12 wilayas, à savoir Tlemcen, Mascara et Relizane, Ain Defla, Blida, Tipasa, Boumerdès, Alger, Médéa, Bouira, etc. Le même responsable a expliqué que la rareté des pommes de terre sur le marché a ses justifications pratiques et techniques, car «le secteur connaît chaque saison une période de vide naturel, où la production est faible et diminue en raison de la fin de la saison des récoltes».
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img