23.9 C
Alger
samedi 13 juillet 2024

Grand Slam de Kazan de judo : Sonia Asselah décroche la cinquième place

La judoka algérienne Sonia Asselah s’est contentée de la cinquième place au Grand Slam de Kazan, clôturé vendredi en Russie, après sa défaite contre la Brésilienne Beatriz Souza, au dernier tour du repêchage, qui précède la petite finale pour le bronze. Exemptée du premier tour pendant la phase de poules, l’Algérienne avait commencé par dominer la Croate Ivana Maranic, avant de s’incliner au tour suivant, face à la Brésilienne Maria Suelen Altheman.
Néanmoins, le fait d’avoir atteint le troisième tour a accordé une seconde chance à Asselah, notamment au repêchage, où elle a commencé par battre l’Espagnole Sara Alvarez, avant de s’incliner contre Beatriz Souza. Asselah passe ainsi de très peu à côté de la médaille de bronze et se contente de la cinquième place, mais qui représente tout de même un assez bon résultat, vu le niveau relativement élevé de la compétition.
Les deux autres représentants algériens dans ce Grand Slam de Kazan, en l’occurrence Belkadi Amina (-63 kg) et Abderrahmane Benamadi (-90 kg), ne sont pas allés aussi loin qu’Asselah, puisqu’ils ont quitté la compétition beaucoup plus précocement. Entrée en compétition jeudi matin, Belkadi a été éliminée dès le premier tour, après sa défaite contre à la Sud-Coréenne Mokhee Cho, alors que Benamadi, entré en lice vendredi matin, au troisième et dernier jour de compétition, avait commencé par remporter son premier combat contre le Géorgien Imeda Gogoladze, avant de s’incliner au tour suivant contre le Serbe Nemanja Majidov. Tout comme Belkadi, Benamadi n’a pas eu droit au repêchage, et à donc dû quitter définitivement la compétition après sa défaite contre le Serbe.
Les judokas algériens s’étaient engagés dans ce tournoi avec l’objectif d’aller le plus loin possible, afin de récolter un maximum de points et espérer décrocher ainsi une qualification aux JO-2020 de Tokyo, repoussés à l’été 2021, en raison de la pandémie de Covid-19.
Un total de 409 judokas (245 messieurs et 164 dames), représentant 79 pays, dont 14 nations africaines, participent à ce tournoi qui a remplacé le Grand Slam-2021 de Paris (France), annulé à cause de la pandémie.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img