20.9 C
Alger
lundi 17 juin 2024

Journée internationale de l’art islamique: Des calligraphes honorésDes calligraphes honorés

La journée internationale de l’Art islamique qui coïncide avec le 18 novembre de chaque année a été célébrée jeudi en présence de la ministre de la Culture et des Arts, Wafaa Chaâlal et un public nombreux d’artistes et de passionnés d’art.

Par Abla Selles

Après avoir inauguré cette exposition organisée par la Bibliothèque nationale et le Club algérien de la calligraphie arabe d’enluminure, la ministre a sillonné les différents pavillons ou les œuvres présentées mettent en valeur la richesse de la culture algérienne ainsi que la calligraphie arabe dans toute sa splendeur. A cette occasion, plusieurs hommages ont été rendus à Alger et ailleurs à des calligraphes algériens. A Alger, la ministre de la culture et des arts a distingué Dr. Mohamed Ben Said Cherifi, une sommité de la calligraphie arabe connu en particulier pour son écriture du saint Coran et de la conception de la monnaie algérienne.

Une conférence sur l’art islamique a été animée, à l’occasion, par Dr. Khadidja Nechar, directrice de l’institut archéologique (Alger II) et Dr. Hanafi Aicha. Le but majeur de ces activités célébrant la journée mondiale de l’Art islamique est de faire connaitre l’art islamique, sous toutes ses formes sachant qu’i a contribué à la sauvegarde de la civilisation humaine, l’ancrage de la valeur de tolérance entre les peuples, tout en favorisant le rapprochement interculturel pour enrichir la diversité culturelle, la liberté d’expression et le dialogue. 

Pour sa part, le musée national public de la calligraphie islamique de Tlemcen a rendu lui aussi hommage au doyen des calligraphes algériens cheikh Ali El Kacemi. Une exposition de ses œuvres calligraphiques a été organisée à cette occasion au niveau des galeries d’art du centre d’études andalouses au grand plaisir des amateurs de cet art. Cette manifestation artistique qui s’inscrit dans le cadre de la rentrée culturelle de l’établissement, permet de « rendre hommage au doyen de la calligraphie islamique l’imam, le moudjahid et le calligraphe Ali El Kacemi qui, du haut de ses 88 ans, continue d’être prolifique et de réaliser des œuvres exceptionnelles », a indiqué le directeur du musée, Sid Ahmed Lasnouni.

Toujours actif, le calligraphe, cheikh Ali El Kacemi a déclaré  avoir entamé l’écriture du Coran à l’âge de 80 ans et que sa passion pour la calligraphie a débuté après le recouvrement de l’indépendance nationale. Le directeur du musée national public de la calligraphie islamique, Sid Ahmed Lasnouni, a indiqué que cette exposition se poursuivra durant un mois et qu’une manifestation sera organisée à l’occasion de la célébration du 61ème anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960. Des ateliers de formation en calligraphie arabe (mode maghrébin) seront animés en parallèle à l’occasion de l’exposition par les calligraphes cheikh Ali El Kacemi et Karim Youbi de la ville de Sebdou. Ces ateliers s’inscrivent dans le prolongement de la dernière rencontre des calligraphes algériens organisée récemment à Tlemcen.

A.S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img