13.9 C
Alger
dimanche 23 juin 2024

Mahyaoui évoque la reprise des vols prévue aujourd’hui : L’allégement des mesures de prévention n’est pas écarté

«Une commission spécialisée, composée des ministères de l’Intérieur, de la Santé, des Transports et du Tourisme, se réunit chaque jour pour la réussite de l’opération de réouverture des frontières aériennes qui débute mardi», a indiqué, hier, Pr Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de la pandémie de coronavirus en Algérie.

Par Thinhinene Khouchi

La reprise des vols décidée par le gouvernement débute aujourd’hui. En effet, après plus de 14 mois de fermeture, il est enfin possible de voyager et de rentrer au pays. Pour Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de la pandémie de Covid-19 en Algérie, qui s’est exprimé, hier, sur les ondes de la radio locale de Sétif, «une commission spécialisée, composée des ministères de l’Intérieur, de la Santé, des Transports et du Tourisme, se réunit chaque jour pour la réussite de l’opération de réouverture des frontières qui débutera ce mardi (aujourd’hui)». Évoquant la colère de la communauté algérienne à l’étranger suite à l’annonce, le 24 mai dernier, par les services du Premier ministre, des mesures et conditions relatives à la réouverture des frontières aériennes, Mahyaoui a indiqué que «nous comprenons la situation de la communauté algérienne», ajoutant : «Nous leur demandons plus de patience et de coopération, car le protocole mis en place est nécessaire pour les protéger ainsi que leurs familles, et nous sommes obligés de l’appliquer à des fins préventives». A ce propos, le Pr Mahyaoui a indiqué qu’«il est fort possible que nous revoyions les mesures que nous avons mises en place après l’ouverture des frontières, si nous constatons que les choses vont mieux». Il a également souligné que tout le monde, sans exception, est tenu d’appliquer le protocole, y compris ceux qui ont reçu le vaccin à deux doses. En outre, l’intervenant a assuré que la situation épidémiologique est relativement stable dans les différentes wilayas du pays, entre 200 et 300 cas de contamination par jour, sans compter les cas traités en dehors des hôpitaux. «Nous avons enregistré la contamination de 636 personnes par les nouveaux variants». Il a jugé ce bilan «effrayant», d’autant que le nombre de contaminations augmente rapidement. «Ces chiffres nous ont incité à imposer un contrôle rigoureux au niveau de l’aéroport pour les personnes venant de l’étranger, notamment d’Asie, par crainte qu’ils soient porteurs des variants», a-t-il ajouté. Par ailleurs, concernant le protocole sanitaire concernant les examens officiels de fin d’année, Pr Mahyaoui a indiqué qu’il a été mis en place avec le ministère de l’Éducation. «Nous avons examiné toutes les lacunes de l’année dernière et sommes prêts à passer les examens dans de bonnes conditions», a-t-il expliqué. Enfin, abordant la campagne de vaccination, Pr Mahyaoui a indiqué qu’elle se poursuit, rappelant que depuis janvier «nous avons reçu 1,4 million de doses, et ce nombre doublera en juin». «Depuis le début de la vaccination, nous n’avons enregistré aucun décès ni complication dangereuse pour les personnes vaccinées», a-t-il souligné, précisant qu’il n’y a pas besoin d’avoir peur de la maladie du champignon noir, car «nous n’avons enregistré aucun cas». Il est à rappeler que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, le 30 mai 2021, une réunion périodique du Conseil des ministres, lors de laquelle il a évoqué le dossier de la réouverture partielle des frontières et ordonné l’exemption des étudiants algériens et des personnes âgées à faible revenu, de retour dans leur pays, de payer les frais d’hébergement liés au confinement, et la réduction des frais de confinement de 20 % pour les Algériens désireux de rentrer au pays.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img