23.9 C
Alger
mardi 18 juin 2024

Théâtre national algérien: Hommage rendu à des pionniers de la chanson raï moderne

Une belle ambiance a régnée samedi soir au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi, dans le cadre d’une soirée organisée en hommage à des artistes de l’Ouest algérien, dont des pionniers de la chanson raï moderne.

Par Abla Selles
C’est l’association culturelle et artistique du «3e Millénaire» qui a organisé cette soirée en l’honneur des artistes Messaoud Bellemou, Cheikh En’Naâm, Gana El Maghnaoui et le maestro Kouider Berkane, pour l’ensemble de leur carrière artistique qu’ils ont vouée à la chanson et au patrimoine culturel algérien. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de grandes figures de la chanson, de la télévision et du théâtre algériens. Accompagnés par les sons de la Gheïta traditionnelle de la troupe folklorique aissaoua «Cheikh El Kamel» de Mostaganem, dirigée par Benyoucef Ghecham au tambour, les quatre artistes mis à l’honneur ont eu droit à un accueil triomphal, avant de prendre place de part et d’autre de la prestigieuse scène de la salle Mustapha-Kateb, sous les applaudissements et les youyous nourris du nombreux public présent.
Comme à l’accoutumée, Sid Ali Bensalem, président de l’association «3e Millénaire» et son équipe, arrivent toujours avec un programme prolifique dans leur besace. Offrant le meilleur à leurs invités, les organisateurs de cette soirée ont réussi à réunir un plateau d’artistes de différents horizons qui ont vite embarqué l’assistance dans une belle randonnée de l’âme, à travers les chemins oniriques de la chanson algérienne dans sa richesse et sa diversité. Durant près de deux heures et demie, Nasreddine Blidi, Brahim Haderbache, Narimane, Abdelkader El Khaldi et Amine Titi, brillamment soutenus par l’Orchestre «El Bahdja» dirigé par le tambourinaire (t’rardji) Krimou Benaziz, ont enchanté le public avec un florilège de pièces du terroir de la variété algérienne, dont celles dans le genre raï, un style de musique inscrit par l’Unesco, en décembre 2022, sur la liste du patrimoine immatériel mondial de l’humanité. Parmi les pièces et les reprises interprétées avec les voix présentes et étoffées des artistes prestataires de ce 191e hommage, «Katba», «Ma nahki, ma nach’ki», «Yal’Goumri», «Nebki aâl’erray elli makech», «Akdeb âlik», «At’zaâzaâ khatri», «Tlebti lefrak», «Rani nadem aâla lyam», «Yal meqnin ezzine», «Fi wahran sakna gh’zali», «Harram’t ahibbak», «Nestenna fik t’kolili OK», ainsi qu’une série de chansons dédiées à l’équipe nationale algérienne de football, qui ont enflammé la salle.
Les reprises entonnées ont rappelé la grandeur des regrettés artistes Seloua, Nadia, Rabah Driassa, Hasni Chekroun, Mohamed El Badji, El Hadj El Hachemi Guerrouabi, ainsi que quelques grandes figures du Melhoun, entre autres.
Dans une ambiance conviviale, les 50 années de carrière de Messaoud Bellemou, les 147 albums et les 47 ans de bons et loyaux services de Gana El Maghnaoui, les 109 albums (paroles et musique) de Cheikh En’Naam et le demi-siècle de don à la chanson et la culture algérienne du maestro Kouider Berkane, ont amplement mérité la reconnaissance officielle qui leur a été consacrée, à travers les distinctions honorifiques et les présents hautement authentiques qui leur ont été généreusement remis par l’association «3e Millénaire».
A. S.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img