25.9 C
Alger
dimanche 14 juillet 2024

Tribunal de Sidi M’hamed: Report au 22 novembre du procès de Sellal et de son directeur de cabinet Mustapha Rahiel

Le pôle pénal spécialisé dans les crimes financiers et économiques du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a décidé, hier, de reporter le procès de l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et de son ancien directeur de cabinet, Mustapha Rahiel, au 22 novembre, à la demande du collectif de défense.

Par Slim O.
L’ancien Premier ministre et son directeur de cabinet sont poursuivis, dans cette affaire, pour des chefs d’accusation liés à la corruption au niveau de la wilaya de Béjaia, dont «abus de fonction et octroi d’indus avantages». Sont également poursuivis dans cette affaire l’ancien wali de Béjaia, Ouled Salah Zitouni, l’ancien secrétaire général de cette wilaya ainsi que l’homme d’affaires Laâlaoui Mahmoud.

Le procès des accusés dans l’affaire Condor reporté au 15 novembre
Le pôle pénal financier et économique près le tribunal de Sidi M’hamed (Cour d’Alger) a décidé,hier, de reporter le procès des propriétaires du Groupe Condor, en l’occurrence les frères Benhamadi, au 15 novembre. La décision du report fait suite à la demande de la défense qui a également introduit une demande de libération de l’accusé Omar Benhamadi, qui a été rejetée. Les propriétaires du Groupe et les coaccusés sont poursuivis, entre autres, pour «blanchiment d’argent et dilapidation de deniers publics, incitation
d’agents publics à exploiter leur influence pour l’obtention d’indus avantages et financement occulte de partis politiques». Outre les frères Benhamadi, sont poursuivis dans cette affaire, des cadres des secteurs de la Santé, des Transports, de la Poste et des Télécommunications et de la Banque extérieure d’Algérie (BEA).

Report au 29 novembre du procès de l’ancien wali de Djelfa, Hamana Guenfaf
Le pôle pénal spécialisé dans les crimes financiers et économiques du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a décidé, hier, de reporter au 29 novembre courant, le procès de l’ancien wali de Djelfa, Hamana Guenfaf, poursuivi pour des chefs d’accusation liés à la corruption.
La décision du report est intervenue suite à la demande du collectif de la défense. Placé en détention provisoire depuis le mois de mars passé, l’accusé est poursuivi pour plusieurs délits, dont notamment «octroi d’indus avantages, dilapidation de deniers publics et trafic d’influence».
S. O.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img