30.9 C
Alger
mercredi 19 juin 2024

USA: La patronne du FMI soutient le plan de sauvetage économique de Biden

La directrice générale du Fonds monétaire international a soutenu le plan de sauvetage de l’économie du Président américain Joe Biden, dont le montant gigantesque de 1 900 milliards de dollars fait débat aux Etats-Unis.
«Etant donné les incertitudes exceptionnelles, et plus important, étant donné que les ménages et les entreprises souffrent encore beaucoup, nous pensons que l’utilisation de cet espace budgétaire est approprié», a déclaré Kristalina Georgieva lors d’une table ronde virtuelle avec des journalistes. Le montant du paquet d’aides, qui comprend notamment des aides directes aux ménages, des enveloppes pour les écoles et les Etats et la vaccination, se heurte à l’opposition des sénateurs républicains qui soulèvent le risque de dérapage des finances publiques.
Une tribune, publiée jeudi dans le «Washington Post», de Lawrence Summers, ancien président de l’université de Harvard, ancien secrétaire au Trésor et ancien conseiller économique de Barack Obama, note que ce plan est «admirablement ambitieux» mais il comporte aussi des risques.
«Nous soutenons la détermination du Président Biden à se concentrer sur les aides à fournir, les dépenses sur les vaccins, les tests, les soins de santé, (…) pour aider les personnes les plus en difficulté avec une aide alimentaire», a pour sa part indiqué Mme Georgieva.
Le FMI est «un grand partisan, a-t-elle dit, des crédits d’impôts pour la garde d’enfants», l’une des mesures phare contenues dans le plan de Joe Biden. Alors que les sénateurs républicains veulent exclure les collectivités locales des aides, la dirigeante a rétorqué qu’il est «clairement nécessaire de soutenir les Etats et les gouvernements locaux» pour fournir les services qu’on attend d’eux.
Par ailleurs, en consacrant des fonds aux écoles – autre mesure que les républicains ne veulent pas acter – l’administration Biden signale «au reste du monde» l’importance d’investir dans les écoles alors que les élèves ont pris beaucoup de retard dans leur cursus scolaire avec de nombreux établissements fermés depuis près d’un an. Elle a reconnu qu’il fallait évidemment être attentif aux risques, dont la dette et la potentielle surchauffe de l’économie.
«Mais nous avons la meilleure secrétaire au Trésor possible», a jugé Kristalina Georgieva, en référence à la nouvelle ministre de l’Economie américaine Janet Yellen, qui est aussi l’ancienne présidente de la Banque centrale. Pour passer outre l’opposition républicaine pour faire adopter le plan au Congrès, les démocrates pourraient utiliser une procédure de vote à la majorité simple.

Farid Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img